Ce deal n'est malheureusement plus d'actualité.

Film Les Longs Adieux visionnable gratuitement (dématérialisé) - Cinémathèque.fr

8 mars 2022

Ce deal n'est plus valable, mais voici des idées pour trouver votre bonheur :

Séance spéciale en solidarité avec l'Ukraine. (visible jusqu'au mardi 5 avril en VOSTF)

Evguenia, séparée de son mari, élève seule son fils Sacha. Devenu adolescent, le garçon souffre de l'excès d'amour d'une mère possessive. Après un été passé en expédition avec son père, il exprime le souhait d'aller vivre avec lui...

Titre original : Dolgie provody (1h 37min)
de Kira Mouratova, 1971
Avec Zinaïda Charko, Oleg Vladimirski, Youri Kaiourov, Svetlana Kabanova, Viktor Iltchenko, Lidia Bazilskaïa.

2322835_1.jpg
Filmé dans un noir et blanc lumineux, le film s'impose par sa totale liberté de ton avec une narration volontiers parcellaire et une franche prédilection pour le décadrage. Avec Les Longs adieux (1971), son deuxième long métrage, réalisé seule, Kira Mouratova se pose en chantre des subjectivités et des êtres désaccordés. Le film, d'abord autorisé à la diffusion, sera retiré des écrans au dernier moment, à la suite d'une projection désastreuse dans un club ouvrier. Jugé trop a-soviétique, pas assez optimiste ou didactique, le film devient dès lors ce que l'on appelle un « film de l'étagère », invisible pendant de longues années, redécouvert seulement au moment de la perestroïka.



Kira Mouratova
Figure marquante du cinéma soviétique et ukrainien ensuite, des années 1960 jusqu'au XXIe siècle, elle fait partie des cinéastes les plus censurés de la période de la stagnation soviétique. Elle réussit pourtant à résister dans des contextes aussi divers que difficiles, traverse la fin de l'ère soviétique, l'entre-deux de la perestroïka puis les premières décennies post-soviétiques et l'effondrement de l'industrie cinématographique. Ses derniers films sont produits avec le soutien du ministère de la culture d'Ukraine. Disparue en juin 2018, elle a réalisé, en 45 ans, 16 longs métrages et 4 courts.
Informations supplémentaires
1 commentaire
Laisser un commentaire