6 mars 2016
Bonjour/Bonsoir,

Au vu du succès du topic sur la vapote et de nouveaux intéressés par la cigarette électronique, j’ai décidé de créer un « super » guide afin d’aider tous les nouveaux venus dans le monde de la vapeur. Ce guide comprendra différentes explications sur le fonctionnement d’une e-cig, ce qui constitue une clope électronique, ainsi que divers packs et éléments intéressant pour débuter confortablement la vape.


—Vous pouvez retrouver le blabla des vapoteurs ici : dealabs.com/dis…809
—Le lexique de la vape étant complet, et parfois complexe dans les discussions entre vapoteurs, voici un excellent dico de la vape ( merci à K0RnY pour le lien ! ) pour apprendre nos merveilleuses expressions tel que "coils, wick, etc. " en bon franglais que nous sommes : levapelier.com/dic…ape




ATTENTION !

Bien que la cigarette électronique soit beaucoup moins nocive que la cigarette normale et qu’elle puisse sevrer efficacement, elle n’en reste pas moins un produit qui constitue un risque de dépendance. J’entends par là que, bien qu’il soit possible de vapoter des liquides dénués de nicotines, elle ne doit EN AUCUN CAS être une porte d’entrée pour un non-fumeur dans le monde des fumeurs. Même si vous ne prenez que des liquides sans nicotine, ça reste un premier pas vers la tentation de commencer à vraiment fumer. Je conseille donc à ceux n’ayant jamais mis de clopes dans leur bouche de ne commencer ni la clope ni la vapote. La vapote EST et DOIT rester un produit de sevrage, ou tout simplement un remplaçant de la cigarette.





SOMMAIRE :

1-une cigarette électronique, c’est quoi ?
— Le fonctionnement de l’e-cigarette
— La constitution d’un eliquide
— Les différentes parties de l’e-cigarette

2-Les batteries, ou mod
— les batteries à voltage fixe
— les batteries électroniques à voltage variable
— les batteries mécaniques
— la loi d’ohm

3-Les atomiseurs
— Les atomiseurs classiques
— Les atomiseurs subohm
— Les atomiseurs RTA, ou reconstructibles
— Les atomiseurs RDA, ou drippers

4— Commencer la vape
— Bien débuter !
— Les kits de démarrage
— Nos bonnes crèmeries

*— HS : mon expérience personnelle







1-une cigarette électronique, c’est quoi?



— Le fonctionnement de l’e-cigarette

Une cigarette électronique est l’assemblage d’une batterie et d’un atomiseur. La batterie sert à fournir de l’énergie pour l’atomiseur. L’atomiseur quant à lui, est le réservoir à liquide de l’e-cig.

L’atomiseur possède une résistance remplaçable. Cette dernière va se mettre à chauffer lorsque l’utilisateur appuie sur le bouton de sa batterie, ce qui aura pour effet d’évaporer le liquide nicotiné vers la cheminée de l’atomiseur, qui finira dans la bouche de l’utilisateur !

L’attrait de la cigarette électronique face aux autres méthodes est la conservation du geste, et la sensation de fumée dans la gorge, tout en permettant un sevrage progressif en réduisant le taux en nicotine de nos liquides, jusqu’à finir à 0 et pouvoir s’en passer totalement ! Son efficacité n’est plus à prouver, elle a, selon une étude anglaise récente, permis à plus de 800 000 Anglais d’arrêter la cigarette et la vapote totalement.



— La constitution d’un eliquide

Un eliquide est constitué de propylène glycol, de glycérine végétale, de nicotine liquide et d’arômes.

Le propylène glycol (PG) est utilisé dans différents domaines, principalement dans le domaine médical. Bien qu’on le retrouve dans des composants de produits issues de domaines bien moins enclins à la pratique de l’inhalation (peintures, plastifications, etc.), il est DEUX FOIS MOINS dangereux pour la santé que la vitamine C. Dans la composition d’eliquide, il permet d’obtenir un liquide fluide, et permet une diffusion d’arômes plus forte.

La glycérine végétale (VG)est un liquide visqueux, employé dans de nombreux domaines, comme les cosmétiques et soins pour la peau, ou encore le traitement contre l’asthme. C’est ce qui rends le liquide plus visqueux, et permet la création d’une fumée dense. Elle a été classifiée par l’organisme de la santé comme GRAS, « généralement reconnu comme inoffensif ».

La nicotine liquide, extraite des feuilles de tabac, permet de remplacer la nicotine des cigarettes classiques. Elle est trouvable à différents dosages dans les eliquides, de 3mg/ml pour les plus petits fumeurs, jusqu’à plus de 18 mg pour les gros fumeurs.

L’arôme est ce qui donne du goût à votre liquide ! Il peut être accompagné ou non de colorants alimentaires, et peut être plus ou moins complexe, d’un simple liquide à la menthe jusqu’à des goûts fruités, ou encore gourmands.

Les liquides sont trouvables comme déjà dit, à différent dosage de nicotine, mais également à différents pourcentages de PG/VG. 50/50 %, 70/30 %, 80/20 %, ou encore 100 % de VG pour les amateurs de nuages.



— Les différentes parties de l’e-cigarette

Exemple de batterie :
1075682-TXEKV

Exemple d’atomiseur :
1075682-dsK7l

Exemple de résistance dévissable pour un atomiseur (ici, le subtank mini v2) :

[image manquante]



Pour simplifier le fonctionnement, c’est comme le fonctionnement d’un narguilé ou d’une chicha ! Hormis bien entendu, que nous avons une chauffe électrique via résistance plutôt qu’une chauffe au charbon, et que la fumée que nous aspirons est plus saine que celle du tabac à chicha

Nous allons voir en quoi les différents batteries et atomiseurs peuvent modifier notre expérience de vape.






2-Les batteries, ou mod



— les batteries à voltage fixe

Alors je ne vais vraiment pas m’attarder dessus, cela étant pour moi un produit dépassé. En effet, avec l’évolution de l’e-cig dans le temps, les batteries à voltage fixe sont désuètes, et bride plus qu’autre chose l’expérience de l’utilisateur. Surtout qu’avec la démocratisation des batteries à voltage variable et la baisse des prix, on peut totalement s’en passer sans pour autant dépenser une fortune pour quelque chose de plus récent et pratique.



— les batteries électroniques à voltage variable

Les batteries à voltage et wattage variable (VV/VW) sont des batteries vous permettant de définir la puissance envoyée à votre résistance dans l’atomiseur. Vous pouvez donc choisir si vous voulez une vape très cool, douce, ou au contraire une vape puissante qui envoie de la fumée et du goût ! Ces batteries sont équipées de plusieurs sécurités, afin d’éviter tout problème en cas de mauvais réglage (puissance trop élevée, puissance trop basse, court circuit, etc.). Ce sont celles que je vous recommande particulièrement.

Il existe différents modèles, pouvant délivrer différentes fourchettes de puissances différentes.



— les batteries mécaniques

Pour faire simple, c’est une boite avec un accumulateur à l’intérieur (tout comme les autres batteries), sauf qu’il n’y a aucune partie électronique. La majeure partie des réglages de puissance de votre batterie est définie par la puissance des accumulateurs à l’intérieur. Vous profiterez du coup d’une box avec un rendu puissant, et surtout elle sera très solide aux chocs, vu que tout est mécanique.

ATTENTION cependant, il faut savoir que la majorité de ces batteries sont dépourvues de systèmes de sécurité, soyez sur de ce que vous mettez comme puissance à l’intérieur pour l’utiliser. Je ne recommande PAS ce matériel aux nouveaux.



La loi d’ohm

Ah, voilà que l’on aborde le plus chiant au début, la théorie ! Non non, ne partez pas, vous verrez que dans votre future expérience de vapoteur, cette formule vous sera particulièrement utile !

La loi d’ohm, c’est la loi qui dit que U= R x I... Bon je la refais, c’est la loi qui dit que U (voltage) = R (résistance) x I (ampérage)

Pour faire simple, la seule valeur fixe que vous aurez dans votre e clope, sera celle de la résistance vissée dans votre atomiseur, et vous pouvez faire varier les watts sur votre batterie, ce qui aura pour conséquence de faire varier les volts ! ne vous inquiétez pas, toutes ces données sont affichées sur l’écran de votre batterie

1075682-e8J4D

par exemple, je vais sur ce site et je vais sur le premier tableau :vapecalc.com/

Imaginons que j’ai monté une résistance de 1 ohm dans mon atomiseur. Je veux vaper à 4 volts (l’idéal est de vaper toujours entre 3.80 et 4.20 volts pour les meilleurs rendus, même si l’on peut encore monter plus haut). Je rentre ses valeurs dans mon tableau (résistance 1, Voltage 4) et j’obtiens 16 Watts. Il faudra que je règle ma cigarette à 16 Watts pour profiter d’une vape optimale. Du coup, plus la valeur de la résistance sera basse (0.5, 0.3, etc.) plus vous devrez fournir de Watts pour rester autour de 4 Volts.

L’intérêt de vaper avec une résistance basse, réside principalement dans le fait d’avoir une chauffe beaucoup plus rapide et importante, et donc une dissipation de liquide plus rapide, et donc un tirage beaucoup plus fort sur la cigarette électronique, ainsi qu’un goût et une production de fumée plus importante. On appelle le fait de vaper avec une résistance inférieure à 1 ohm de vaper en « subohm ». On va voir ça plus loin !





3-Les atomiseurs



— Les atomiseurs classiques

[image manquante]



J’appelle atomiseur classique, les atomiseurs les plus simples, c’est-à-dire ceux avec des résistances égales ou supérieures à 1 ohm, qui permette une vape plutôt tranquille, une consommation de liquide raisonnable, un tirage serré semblable à la clope, et une production de fumée normale.

Tirage = 3/5
Consommation liquide = 4/5
Fumée = 3/5
Goût = 2/5



— Les atomiseurs subohm

1075682-22epa

Là, on rentre dans le plus costaud ! Si vous voulez de la sensation, le sub ohm (atomiseur avec résistance inférieur à 1 ohm) est fait pour vous. Pour illustrer la sensation de vaper en sub ohm, c’est comme tirer sur un narguilé. Beaucoup de fumée, beaucoup de goût, et un tirage très aérien (tirage réglable sur la plupart des atomiseurs via une bague d’arrivée d’air). Par contre forcément, qui dit résistance faible, dit chauffe plus intense, et donc il est nécessaire d’avoir une batterie de bonne qualité assez puissante pouvant assumer plus de 20 Watts, et la consommation en eliquide est également plus importante.

Tirage = 4/5
Consommation liquide = 3/5
Fumée = 4/5
Goût = 3/5

PS : à savoir que beaucoup d’atomiseurs sub ohm peuvent également faire atomiseur classique, en effet, tout cela dépend uniquement de la résistance que vous vissez dedans ! Par exemple, le subtank mini est livré avec une résistance de 1.2 ohm pour une vape tranquille, de 0.5 ohm pour une vape puissante, et il possède même un plateau reconstructible (consiste à créer soi-même sa propre résistance).



— Les atomiseurs RTA, ou reconstructibles

1075682-hWIq4

Ici, on rentre dans le domaine des connaisseurs. Si vous êtes ici, vous comprenez la loi d’ohm, et vous savez comment ça fonctionne. Car sur un atomiseur reconstructible... il n’existe pas de résistances toutes faites ! Vous fabriquez vous même vos résistances, en enroulant du fil résistif (kanthal, inox, titane, nickel, nichrome), et selon le nombre de spires, vous obtiendrez une valeur résistive différente. Il existe bon nombre de sites et de matériels différents permettant de calculer tout ça.

Voici un exemple de montage RTA :
1075682-KQwph

Le coton sert de consommable, il est a remplacer dès que le goût se dégrade. L’avantage d’un RTA est de pouvoir expérimenter autant qu’on veut, et de vapoter à la valeur résistive qu’on veut ! Bien entendu, je déconseille cela à un pur débutant.

Tirage, consommation, fumée et goût dépendant du montage voulu par l’utilisateur.



— Les atomiseurs RDA, ou drippers

[image manquante]



Un dripper, c’est ni plus ni moins qu’un atomiseur, mais sans réservoir de eliquide et sans cheminé ! Mais quel intérêt alors ? C’est simple, vous avez une combustion du liquide, et une arrivée quasi directe à votre bouche. Préparez-vous à l’explosion de goût et de fumée ! les drippers font souvent office de goûteurs d’eliquide vu qu’il n’y a aucune perte de saveur entre la résistance et la bouche de l’utilisateur. Ils sont également utilisés dans les concours de vaping trick (faire des figures avec de la fumée) du fait de leur production de fumée phénoménale. Le gros défaut est, bien évidemment, une autonomie au ras des Paquerette. Je le déconseille donc aux vapoteurs débutants. Sachant que, tout comme les RTA, il faut faire soit même sa résistance, et que la consommation est souvent phénoménale sur un dripper.


Tirage = 5/5
Consommation liquide = 1/5
Fumée = 5/5
Goût = 5/5





4- Commencer la vape



— Bien débuter !

Pour débuter efficacement la vape, c’est à dire en empêchant tout retombé dans la clope, il vous faut un appareil qui vous convient, et un dosage de nicotine qui compense efficacement votre envie de cigarette.

-3 mg à 6 mg de nicotine : petit fumeur, entre 5 et 10 cigarettes par jours
— de 6 mg à 12 mg : fumeur moyen, entre 10 et 20 cigarettes par jours
— de 12 mg à 16 mg : gros fumeur, un paquet par jours
— plus de 16mg : très gros fumeur

Ensuite, il convient de déterminer, via mes explications précédentes sur les atomiseurs, quel type de vape vous souhaitez. Pour démarrer, je vous conseille d’ignorer les drippers et les RTA, pour vous concentrer sur les plus simples. Les atomiseurs simples ou sub ohm.

Si vous êtes un petit fumeur, et que vous avez un budget très serré, vous pouvez partir sur un atomiseur simple, avec des résistances supérieures à 1 ohm. Dans le cas contraire ou vous avez un budget plus large et que vous désirez quelque chose de plus puissant, vous pouvez partir sur de la vape en sub ohm. Sachant que la différence de prix se fera principalement sur le prix d’achat du matériel, et sur les consommables (eliquide et résistances) qui s’useront/se consommeront légèrement plus vite en sub ohm. Mais je vous rassure, niveau charges régulières, on est très très loin du prix de clopes au mois...

La vape en sub ohm coûte plus cher à l’achat en matériel, du fait qu’il vous faudra prendre une batterie plus puissante pour supporter les résistances inférieures à 1 ohm (comme vu précédemment, plus la résistance est basse, plus le wattage devra être élevé).

Si vous tenez à réunir le meilleur des deux mondes, alors tournez-vous vers un atomiseur qui possède des résistances sub ohm, et des résistances supérieures à 1 ohm ! C’est le meilleur moyen d’être polyvalent dans ses choix, sans être déçu de notre matériel. La déception, comme ce fut le cas pour moi, s’accompagne souvent du rachat d’un autre modèle qui aurait pu être évité avant...



— Les kits de démarrage

Pour bien démarrer, il existe des kits tout fait, parfait pour commencer la vape immédiatement ! Même si l’idéal est de tester en magasin, je vais essayer de vous guider vers des valeurs sûres, qui ont fait leurs preuves.

eGO One mini, pour une vape tranquille :
lepetitvapoteur.com/fr/…tml 41e sur lepetitvapoteur.com

Endura T18 pour une vape tranquille :
lepetitvapoteur.com/fr/…tml 35e sur lepetitvapoteur.com

Comme je l’ai dit, je recommande d’essayer ça en magasin, sachant qu’il s’agit d’une vape plutôt légère, elle peut ne pas convenir à tout le monde ! Ce matériel manquant quand même de souplesse d’utilisation en terme d’évolution, soyez sur qu’ils vous conviennent avant de les acheter.

Si vous désirez quelque chose de plus polyvalent, mais plus cher :

lepetitvapoteur.com/fr/…tml 75e sur lepetitvapoteur.com

Pour moi, il s’agit du meilleur kit pour commencer. Vous avez la starlette des batteries, l’évic VTC Mini pouvant monter jusqu’a 75W, donc grosse polyvalence, et un atomiseur cubis, qui est de très bonne facture et simple d’utilisation. L’avantage de la batterie est que l’accumulateur à l’intérieur peut être changé. Du coup, quand la batterie fatiguera, plutôt que de la balancer comme toutes les batteries scellées, vous ouvrez le capot magnétique arrière, vous remplacez l’accumulateur, et c’est repartis pour des mois de vapes pleins pot !

Cette liste est non exhaustive et sera amené à évoluer selon les propositions des habitués, n’ayant moi même pas l’habitude d’acheter des kits tout faits...



— Nos bonnes crèmeries


lepetitvapoteur.com/fr/
J’achète principalement mes liquides et consommables sur lepetitvapoteur.com. Ce site est généralement plus cher que la moyenne, mais il est très complet pour tous ceux désirant commencer la vapote, le service client est aux petits oignons,et les colis sont envoyés très rapidement.


fasttech.com/
Sinon, en deuxième site très connu des vapoteurs, il y a l’éternel fasttech.com. Des prix extrêmement bas, du matériel authentique (authentic dans le nom de l’article) ou des copies moins chers (restyled dans le nom de l’article), tout y est ! Seul défaut, site basé en chine, donc envois très très longs... entre deux semaines et un mois. J’ai commandé plusieurs fois chez eux, tout est arrivé correctement à destination, authentique et conforme à mes attentes ! Si vous êtes quelqu’un de patient, et que vous voulez vraiment faire des économies, ce site est parfait pour vous. Le matériel est en général deux fois moins cher que sur les sites concurrents, et je parle d’authentique ! Du coup, vous comprenez l’engouement des vapoteurs quand il y a des codes promotions sur ce site ! Récemment, j’en ai eu pour 60e sur une commande qui m’aurait coûté plus du double sur les sites français, pour le même matériel.

e-vapshop.fr/
Commande en ligne, magasin basé sur Lille, et de bonnes promotions régulièrement sur le shop! ( Merci à reloaded pour le lien ! )

Encore une fois, liste non exhaustive et amenée à évoluer selon les avis des différents membres et du partage de leurs expériences. Et encore une fois, je prodigue aux nouveaux de la vape d'aller faire un tour en magasin et demander à essayer différents matériels!


Tout ceci est, je le rappelle, destiné à tous ceux désireux de s’initier à la vape. Pour ceux ayant des questions plus pointues et plus personnelles, n’hésitez pas à faire un tour sur le coin des vapoteurs, dont le lien se situe en haut de ce topic !






*— HS : mon expérience personnelle

Et bien, il est temps de parler un peu de mon expérience personnelle sur la clope électronique. Avant tout, je tiens à remercier tous les membres du topic le coin des vapoteurs, qui m’ont à leur tour guidé vers le monde de la vape à travers toutes mes questions. Sans eux, je ne serais probablement pas libéré de la cigarette, et je tiens à mon tour à apporter mon aide à des inconnus qui ont la volonté de se passer de la cigarette.

J’ai 24 ans. Je fume depuis l’âge de mes 16 ans, j’ai commencé par des roulés (bah ouais, jeune et pas de budget), pour à la fin me tourner vers des blondes et finalement des mentholés. J’ai eu l’envie d’essayer la clope électronique lorsque mon beau père s’y mit. Ce fut donc un de mes cadeaux de Noel 2015 !

J’ai commencé sur un matériel qui m’a satisfait au début, puis a vite montré ses limites. Un iStick 20W et un atomiseur Nautilus Aspire. Une vape relativement tranquille, mais qui ne m’a pas satisfait en terme de sensation. J’avais un tirage trop serré, un goût pas assez prononcé.

Je me suis donc rendu en magasin, et ai essayé différents modèles. Et là, ce fut pour moi le saint Graal. J’ai découvert le sub ohm. Je suis rentré chez moi avec un iStick 40W, et un atomiseur subtank mini V2. Je vapotais donc désormais sur des résistances à 0.5 ohm, beaucoup plus de fumées et de goût !

Ce fut les semaines avec le plus de changement niveau santé, avec tous les symptômes de la désintox de clopes. J’ai regagné des teintes de blanc au niveau des dents, et j’ai un bien meilleur teint. Bon, y a pas que trucs sympa à vivre, notamment le fait que j’ai bien craché le goudron pendant plusieurs jours, et que j’ai également eu des saignements aisément au niveau des gencives, la cigarette n’apportant plus l’effet vasoconstricteur sur les vaisseaux sanguins de la gencive. Également une petite prise de poids... mais bon, quand je vois le poids qu’a également prix mon portefeuille, je dis amen !

Pour simuler rapidement la dépense clope VS ecigarette :

je fumais des lucky strike menthol, 6.50e les 20. Je tenais un jour et demi avec, donc je fumais environ deux paquets tous les 3 jours. Donc environ 20 paquets par mois, soit deux cartouches. 130e par mois de clopes.

En clope électronique, j’ai ma résistance à changer toute les deux semaines. Une résistance ? 3,50E. On va dire que ça me coûte 10e par mois en résistance. Ensuite le eliquide. Je vapote du Red Astaire, qui coûte 15e les 30 ml. En disant que je vapote 3 ml par jours environ en sub ohm, le flacon me fait 10 jours. Donc 45e par mois.

Je suis passé d’une dépense mensuelle (sans compter les grosses soirées fumeurs ou les paquets partent comme des petits pains) de 130e à 55e. Et encore, je le rappelle, sur un matériel qui pompe plus que les autres ecigarettes.

De fil en aiguille, et m’étant découvert un nouveau hobby bénéfique pour moi, j’ai encore évolué niveau matériel. J’ai acheté un RTA, un reconstructible. Du coup, le coût en résistance est devenu absolument négligeable, et je fabrique moi même mes liquides. 1 litre de base, 33e. Avec un litre, j’en ai pour plus de 3 mois facilement.

Du coup, j’ai retrouvé la santé physique et économique, j’ai totalement arrêté la cigarette, j’ai retrouvé le goût, l’odorat, je suis sevré du tabac ! La vapote a réellement été une délivrance de la cigarette, et au vu de son efficacité, je comprends parfaitement pourquoi les gros lobbys du tabac en ont peur !


Merci à tous d’avoir suivi ce guide, ayant pour vocation d’évoluer bien évidemment avec le temps. Pour toutes questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires, les habitués se feront un plaisir de vous aider !
Informations supplémentaires
Blabla
Discussions
53 commentaires

Oups ! Les commentaires sont fermés pour cette discussion.