Période d'essai troublée (Coronavirus)

14
16 marsÉdité par:"Leag"
Bonjour,

Je suis technicien maintenance dans la Vienne 86 sur un site aéronautique, au sein d'un sous-traitant.

Je viens d'avoir un entretien avec mon responsable et il vient de m'annoncer qu'il ne souhaitait pas transformer ma période d'essai "2 x 3mois" en CDI, le motif prinicpal qu'il m'a mis en avant était celui du Coronavirus.

Comme quoi il n'avait pas de vision lointaine sur le contrat qui le lie au client. Et que dans cette période troublée, il ne pouvait pas m'embaucher.

Il m'a fait signé une feuille de préavis de 1 mois.

Y a t'il un moyen de stopper ce préavis plutôt, sans perdre les droits au chômage ?

Merci de votre aide.
Informations supplémentaires
Blabla
14 commentaires
Une période d'essai peut être rompue par les deux parties. Pour ce qui est du délai, je ne sais pas précisément... Y'a rien d'écrit dans le contrat de départ ?
Faut que je regarde.

Si la boîte "client" ferme mon contrat s'arrête si elle ne ferme pas mon contrat pourrait continuer.

C'est un peu con
Je ne comprend pas. Tu souhaites rompre le préavis de fin de période d'essai?

Procédure

Pendant la période d'essai, le contrat de travail peut être rompu librement par le salarié.

Délai de prévenance

Le salarié qui souhaite rompre la période d'essai doit avertir son employeur, avant son départ de l'entreprise, dans un délai dit de prévenance.

Ce délai varie en fonction de la durée de présence du salarié dans l'entreprise :

Délai de prévenance en fonction de la durée de présence du salarié dans l'entreprise

Durée de présence du salarié dans l'entreprise

Délai de prévenance

Inférieure à 8 jours

24 heures

Au moins 8 jours

48 heures


La rupture de la période d'essai par le salarié s'apparente à une démission et ne donne pas droit à l'allocation chômage, sauf exceptions.

source -> service-public.fr
Édité par "mozor" 16 mars
Oui, c'est possible, mais avec accord de l'employeur.
Si c'est à votre demande et compte tenus des motifs avancés et des circonstances, il ne devrait pas y etre opposé.

Pour le droit au chomage, c'est bien sur lié à votre période d'activité.
Édité par "Lauburu." 16 mars
Ouais je veux le stoppé, mon père "qui m'héberge à des problèmes de santé" et je ne vois pas l'intérêt d'aller bosser au risque d'attraper le coronavirus si dans un mois je suis dehors.
intéressant :
28336059-uTWAD.jpg

À savoir : la rupture de la période d'essai peut être considérée comme abusive par le juge, notamment si elle n'est pas liée aux compétences du salarié (rupture discriminatoire, pour raisons économiques, etc.).
Édité par "mozor" 16 mars
Leag16/03/2020 22:03

Ouais je veux le stoppé, mon père "qui m'héberge à des problèmes de santé" …Ouais je veux le stoppé, mon père "qui m'héberge à des problèmes de santé" et je ne vois pas l'intérêt d'aller bosser au risque d'attraper le coronavirus si dans un mois je suis dehors.


Ok.
La période d'essai est rompue par l'employeur. Vous avez donc droit au chomage.
Ce que vous demandez est le raccourcicement du préavis de départ. Celui ci est opposable au deux parties mais peut tout à fait etre négocié par le salarié si l'employeur l'accepte. Dans le cas qui est le votre, il y a peut etre lui meme interet. Notez simplement que si il refuse, vous ne pouvez l'exiger.
Meilleurs voeux de rétablissement à votre papa, et bonne chance pour la suite.
Attention, il me semble que la rupture de la période d'essai à l'initiative du salarié peut poser problème à l'ouverture de droit à l'allocation chômage. A vérifier avant de foncer dans les brancards
christelle6716/03/2020 22:31

Attention, il me semble que la rupture de la période d'essai à l …Attention, il me semble que la rupture de la période d'essai à l'initiative du salarié peut poser problème à l'ouverture de droit à l'allocation chômage. A vérifier avant de foncer dans les brancards


La période d'essai est rompue par l'employeur. Moi ce que je veux c'est regardé si je peux partir avant le délai de prévenance d'un mois.

Là se serait plus une rupture conventionnelle, un commun accord.
Édité par "Leag" 16 mars
Alors il faut négocier avec lui. Mais comme les entreprises sont vivement encouragées à assurer la protection de leurs salariés ça ne devrait pas être difficile de trouver les bons arguments surtout si tu vis avec une personne à risque.
Bon courage !
Je verrais demain ce que je fais, la nuit porte conseil
Pour le moment pas de fermeture du site. Il m'a proposé suivant comment se passe l'épidémie de me ré-embaucher derrière en intérim.

A voir.
Leag17/03/2020 13:25

Pour le moment pas de fermeture du site. Il m'a proposé suivant comment se …Pour le moment pas de fermeture du site. Il m'a proposé suivant comment se passe l'épidémie de me ré-embaucher derrière en intérim.A voir.


!

Damned !
Il y a des employeurs qui tendent le bâton !

D'un coté c'est "sympa" de sa part, et on pourrait presque dire que c'est tout a son honneur, mais juridiquement, c'est du pain béni pour vous afin de démontrer le caractère abusif de la rupture de la période d'essai. Vous prendre direct derriére en interim ! Arf !!!
Laisser un commentaire
Avatar
@
    Texte

    Discussions