Réaliser des économies en achetant un boîtier externe pour extraire le disque (~ hard drive shucking)

38
21 janvier 2020Édité par:"guista"
Qu'est-ce que le "shucking" ?

Rien à voir avec une poupée maléfique ;-), les anglosaxons appelent "shucking" l'opération consistant à extraire un disque externe acheté moins cher.

shucking: a slang term used in the Data Hoarder community to describe the act of buying an external hard drive for a discounted price and extracting the actual HDD inside for use in a desktop computer or a server.

(source: urbandictionary.com)

1824165.jpg

Pourquoi les disques externes sont moins chers que les internes ?

Depuis une dizaine d'années, acheter un disque externe revient souvent nettement moins cher qu'acheter sa version nue.
Du coup, les geeks ont généralisé la méthode afin de réaliser de substantielles économies.
L'explication vient de la loi de l'offre et de la demande.
Depuis que les laptops ont pris le dessus sur nos bonnes vieilles tours PC, la demande est beaucoup plus forte sur les disques externes dont s'équipent majoritairement les possesseurs de PC portables.
Le marché des disques externes devient donc plus concurrentiel que celui des internes ce qui fait mécaniquement baisser les prix de ces derniers.

Dans les années 1990 et 2000 à l'heure de gloire des tours PC, il était inversement plus rentable d'acheter séparément disque et boîtier.

Sachez toutefois que si le jeu en vaut la chandelle pour les gros disques, c'est beaucoup moins évident pour les disques de petite capacité (en janvier 2020, on peut parler de gros disque à partir de 8 To).

Le thread Why are external drives cheaper than internal? explique tout ça très bien.

Un consommateur américain explique ici comment il a réussi à économiser $93.93 en démontant le disque interne de son boîtier MyBook plutôt qu'en achetant le disque seul.


En 2011, Backblaze a limité ses pertes grâce au shucking

C'est grâce au shucking que Backblaze a limité ses pertes suite à la crise du disque dur de 2011 causée par les inondations en Thaïlande (le coût du disque de 3 To avait été multiplié par 3).
Pour éviter la crise, ils ont acheté en masse des disques externe de 3 To chez Costco qu'ils ont ensuite extrait de leurs boîtiers.
Ils ont ensuite fait appel aux amis et à leur famille quand les magasins ont commencé à fixer des quotas à l'achat.


1824165.jpg
Employés Backblaze vidant les supermarchés Costco pour s'approvisionner en disques externes (source: Backblaze).



Comment choisir le bon disque externe ?

Les liens suivants expliquent comment "shucker" son disque externe.
A priori, la garantie est moindre (2 ans au lieu de 3) mais pas annulée même si l'on ouvre le boîtier.
Aujourd'hui, les constructeurs ne garantissent plus les disques extraits de leur boîtier (merci à @seagate_surfer pour l'info).



Un autre avantage indéniable en faveur des disques externes est leur conditionnement.
Un disque externe est installé dans une cage en métal, elle-même calée par de petits caoutchoucs. Le disque dispose donc déjà d'une bonne protection contre le magnétisme et les chocs.
Le boîtier lui-même est soigneusement emballé dans un gros carton résistant aux chocs.

Paradoxalement, non content d'avoir acheté votre disque interne plus cher, vous devrez aussi accepter qu'il soit moins voire pas protégé du tout ce qui l'exposera aux chocs (qu'il subira certainement) pendant le transport. Au final, sa durée de vie sera grandement réduite. Je confirme cet état de fait par ma propre expérience : un disque reçu mal emballé, même s'il ne présentait pas de défauts au début de sa vie a rendu l'âme beaucoup plus vite que d'autres de mes disques reçus parfaitement protégés.
J'ai reçu à 3 reprises d'Amazon des disques durs simplement emballés dans leur sachet antistatique et livrés dans une petite enveloppe cartonnée ajustée sans même un papier bulle.
Dans 2 cas sur 3, le disque avait souffert du transport et présentait des erreurs SMART au 1er formatage.

En ce qui concerne le choix du produit, gare aux pièges car certains constructeurs commencent à mettre en place des protections (souvent contournables).
Des systèmes empêchent le disque de démarrer en dehors de son boîtier et certains disques sont même soudés au boîtier.

Quelques critères pour un bon candidat au shucking :

  • le disque doit continuer à fonctionner hors de son boîtier,

  • l'économie réalisée doit être suffisamment intéressante (il faut rechercher la référence du disque interne pour comparer son prix),

  • le disque ne doit pas être soudé ou collé,

  • le boîtier peut s'ouvrir facilement.

Dans ce thread dédié au shucking, les témoignages des clients permettent de choisir le bon disque externe.

Et pour finir, le bilan des avantages vs inconvénients :

Avantages

  • Gain financier important par rapport à l'achat du disque nu,

  • Disque bien protégé contre le magnétisme et les chocs dans son boîtier et son carton renforcé,

  • Récupération possible du boîtier externe et de son alimentation.


Inconvénients

  • Perte de la garantie,

  • Risque (très mesuré) de dommage au démontage,

  • Pollution de l'environnement si vous jetez le boîtier et l'alimentation externe (donc pensez au recyclage).


Extraire son disque

Avant tout, testez bien votre disque en montage externe (via USB) afin de vous assurer qu'il ne présente pas de défaut (analyse de surface, tests de charges etc ...). Laissez-le allumé quelques jours en h24 de préférence avec une activité de lecture/écriture. En effet, une fois ouvert, vous perdrez définitivement la garantie. CrystalDiskInfo vous apportera pleins d'infos SMART très utiles pour vérifier l'état de santé de votre disque au cours de vos tests.

Si le disque est démontable, la procédure d'extraction est généralement très simple.
Il vous faudra cependant ce genre de petit levier en plastique rigide à acheter sur Amazon ou eBay :

1824165.jpg
Pour les patients à environ environ 2 euros sur ebay
Pour les moins patients à environ 6.50 euros sur Amazon

Ces outils sont constitués d'un plastique très rigide et solide qui se plie moins facilement que les outils de démontage standards (généralement en plastique jaune ou bleu). Le métal est à proscrire pour ne pas abîmer le boîtier ni l'électronique.

On voit souvent dans les vidéos de démontage les techniciens utiliser des médiators bleus. Ils sont mous donc ils n'endommagent pas trop la coque en plastique. Par contre, les extrémités ne sont pas assez fines et s’insèrent difficilement dans la jonction couvercle/boîtier et ils se plient et s'abîment très vite. Au final, ils sont quasiment à usage unique.
Prévoyez une grosse réserve ou bien optez simplement pour les leviers noirs qui en plus d'être bien plus efficaces s'usent beaucoup moins vite.

L'étape suivante consiste à trouver le tutoriel de démontage correspondant à votre boîtier. L'opération est très simple pour peu que vous sachiez exactement où exercer les pressions avec vos leviers pour ouvrir le boîtier sans l'endommager. C'est là que le tutoriel vidéo entre en jeu.

Pour trouver le bonne vidéo, il vous suffit d'accoler le mot-clé "shucking" à la référence de votre boîtier dans votre recherche YouTube.

Voici des vidéos de démontage des bons disques du moment (janvier 2020) :

Extraction du disque d'un boîtier Western Digital My Book Desktop


Extraction du disque d'un boîtier Seagate Expansion


Extraction du disque d'un boîtier Seagate Expansion Amazon Special Edition


Et surtout gardez vos coquilles vides !

Une fois l'extraction effectuée, ne vous débarrassez surtout pas de vos boîtiers (ni bien sûr des blocs d'alimentations qui vont avec). Vous pourrez les réutiliser avec d'autres disques.
Par contre, contrairement aux adaptateurs USB/SATA du commerce qui vous permettront de connecter quasiment n'importe quel disque SATA en externe, il semble qu'il y ait une logique propriétaire dans ces boîtiers constructeurs.
Par exemple, dans mon boîtier externe Seagate Expansion 8 To, seuls mes disques Seagate de 4 To et 8 To ont bien voulu fonctionner. Avec d'autres disques, l'appareil ne s'allumait même pas.
Informations supplémentaires
High-tech & informatique
Discussions
38 commentaires
Laisser un commentaire