Savez-vous pourquoi en France le marché du livre électronique stagne sous les 5% du marché ?

17
7 avril 2015
Savez-vous pourquoi en France le marché du livre électronique stagne sous les 5% du marché en France ?
Alors qu'il est de 40% au royaume uni et au état unis !

En France, nous sommes dans une situation très particulière, où les grands éditeurs, comme Hachette et Gallimard, sont aussi de grands distributeurs.
À tel point qu’ils gagnent davantage en mettant en place des livres, les leurs et ceux d’autres éditeurs, qu’en les éditant.
D'ou le fait de ne surtout pas affaiblir le réseau de librairie en France.

plus d'info:
rue89.nouvelobs.com/rue…514

  1. Blabla
Groupes
  1. Blabla
17 commentaires

Ce n'est pas forcément un mal...
Peut-être que le consommateur français est plus a même d'acheter un livre papier qu'un livre électronique.

Modo

Les français sont très attachés au livre papier ^^

Modo

Mouais. On dirait vraiment un gars qui fait de la publicité pour un logiciel qu'il apprécie bien avant tout.
Des facteurs il y en a des dizaine, surtout que c'est un secteur qui bouge énormément (par exemple la TVA qui va passer à 20% au lieu de 5,5% sur les livres numériques).
Et les éditeurs sont les même partout, la seule vraie différence par rapport aux pays étrangers ce sont les bibliothèques online disponibles. Aux USA/UK tu as des solutions d'abonnement te permettant d'avoir accès à énormément de bouquins intéressants, en France les quelques solutions proposées sont sur des bouquins totalement inintéressants ou lus et relus à foison.
Si le marché de l'ebook se développe pas en france c'est uniquement qu'il n'y a pas d'infrastructure vraiment importante qui s'est installé dans ce domaine, le jour où ça viendra les gens n'hésiteront pas à aller dessus (même si la lecture numérique et papier n'ont à mon sens strictement rien à voir)

Les écrivains sont si peu rémunérés en France, ils auraient tout intérêt à se pencher sur la question et créer une plateforme leur permettant de tirer d'avantage de profit que leur malheureux 1e par bouquin vendu.

Pour ma part, j'ai une bib de manga de plus de 2300tomes, et ca me parait inconcevable d'en avoir sur tablette... rien a faire que ca prend de la place (une pière entière...), je préfère même ça a des scan gratuits. Donc en payer je te raconte même pas

Avoir un livre dans les mains, c'est pas pareil en terme de ressenti de lecture.

Analyse de Kalius intéressantes. Je serais très terre à terre en disant que c'est aussi générationnel. Je suis très attaché au livre papier qui pour moi est aussi un objet d'art (certaines éditions sont splendides)
J'ai tenté l'e-book et je n'arrive pas à les finir (alors que je lis entre 9 et 10 livres par mois) Ma fille de 12 ans elle n'a aucun souci à s'acheter et lire des e-books, et lorsque je lui pose la question elle ne fait aucune différence vis à vis du format.

Le prix des ebook joue aussi ... La diffrence est quasi inexistante entre un livre papier et un livre numerique alors que le coût de production n'a rien de comparable (du moins j'imagine)

Bon bref, les éditeurs et distributeurs veulent garder leur marges c'est tout ...

C'est comme les maisons de disque, voué à disparaître
Ils ont qu'à s'adapter aussi, ils nous l'ont mis.e profond pendant longtemps, le vent tourne..

la legislation sur les livres en France est particuliere , ce n'est pas un marché libre .

les entrepreneurs français ne sont pas réputés pour etre courageux ,ils sont au contraire plutôt des suiveurs qui veulent verifier chez les autres que ça fonctionne avant de l'appliquer à leurs entreprises.

il suffit de voir comment ça se passe dans le monde de l'edition musicale ,de la façon dont ils ont trainé les pieds pour vendre du numerique^^( la profonde peur du piratage)..ou de l'edition cinematographique et la VOD.

qui de plus est ,le marché de l'edition culturelle est fortement soutenu par l'assistanat que delivre l'etat , qui leur assure une rente...ce sont devenu des fonctionnaires ,et la mentalité qui va avec

ils veulent bien passer au numerique , mais si les français paye un impot (taxe stockage numerique... impot d'etat destiné à remplir les caisses d'entreprises privée...normal) qui leur assure une rentabilité minimum .

donc pourquoi vouloir changer un modele economique perenne ...est ce que vous le feriez vous ?

+

sha

ce sont devenu des fonctionnaires ,et la mentalité qui va avec :(+



C'est dommage, j'ai trouvé ton analyse intéressantes mais ça je ne comprends pas ce que cela vient faire dans ce débat.

DJaeVeL

C'est dommage, j'ai trouvé ton analyse intéressantes mais ça je ne co … C'est dommage, j'ai trouvé ton analyse intéressantes mais ça je ne comprends pas ce que cela vient faire dans ce débat.



toujours mettre une petite phrase piquante dans un commentaire...c'est une regle

+

sha

toujours mettre une petite phrase piquante dans un commentaire...c'est … toujours mettre une petite phrase piquante dans un commentaire...c'est une regle +



Fallait piquer les libraires cela aurait été plus à propos. En plus je suis certain qu'en cherchant bien tu dois pouvoir trouver un sujet sur les fonctionnaires sur le forum.

Allez en bon fonctionnaire qui n'en glande pas une je m'en vais en pause lire un bon bouquin... format papier

Kalius

Mouais. On dirait vraiment un gars qui fait de la publicité pour un … Mouais. On dirait vraiment un gars qui fait de la publicité pour un logiciel qu'il apprécie bien avant tout.


C'est exactement ça ! Ca commençait bien et après c'est qu'une description du logiciel... Et on a l'impression que c'est le sujet qui sert la description du logiciel alors que logiquement ça aurait dû être l'inverse.

MatYX

Les français sont très attachés au livre papier ^^


Au papier tout court. La presse papier marche encore très bien comparé aux autres pays également.

DJaeVeL

Allez en bon fonctionnaire qui n'en glande pas une je m'en vais en pause … Allez en bon fonctionnaire qui n'en glande pas une je m'en vais en pause lire un bon bouquin... format papier



tu pourrais avoir un peu plus de respects pour nos amis de la fonction publique , véhiculer des clichés n'est pas montre de grande reflection

"ce sont devenu des fonctionnaires ,et la mentalité qui va avec "

quels sont les mots que tu apparentes à "glander" , "faineant" ,ou "tire au flan" dans cette phrase ?
en tous cas , je perçois ceux que tu associes à "mentalité de fonctionnaire".

alors oui , toujours y mettre une phrase piquante , mais bien tournée (et généralement perfide) , que je laisse compléter par le lecteur , ses clichés ,et ses idées pré-conçues ...qui se reveleront lors d'une reponse à ma phrase très ouverte en reflection.

pour le detail , pour moi la mentalité fonctionnaire suggeré ,était plutôt orientée vers le " surtout ne rien changer et lutter pour"

+

Lorsque je me suis intéressé à ce support, c'était des DRM dans tous les sens.
Peut-être que ce que je vais écrire en dessous est dépassé mais voilà ce qui m'a littéralement fait abandonner toute idée de basculer au livre numérique :

Personnellement, lorsque j'achète quelque chose, j'estime que ce n'est pas à la boutique qui me l'a vendue ou au gars qui l'a fabriqué de décider de ce que je peux en faire... seul le créateur de l’œuvre peut avoir son mot à dire.
Autrement dit, mis à part restriction d'usage PAR L'AUTEUR, j'estime n'avoir d'ordre à recevoir de personne concernant, en mode vieux con :

1 - mon droit d'accès permanent à l'ouvrage (cf. Amazon qui supprime des bouquins à distance numerama.com/mag…tml )
2 - mon droit de prêter facilement l'ouvrage à ma femme, mes parents, un pote, etc... sans qu'on viennent m'en empêcher (ce qui n'a jamais tué le commerce du livre "physique" jusqu'à preuve du contraire)
3 - mon droit à consulter l'ouvrage pour toujours, même lorsque le boutiquier aura disparu (autrement dit, lorsque le certificat qui débloque les DRMs sera expiré et non renouvelé et/ou que la plateforme de validation/consultation sera définitivement fermée)
4 - mon droit à utiliser la paire de lunette (ou aucune) que je veux pour lire l'ouvrage que j'ai acheté (c'est à dire ne pas être obligé de consulter l'ouvrage sur LE lecteur DU vendeur auquel j'ai acheté l'ouvrage et bien me faire avoir lorsque le matériel de lecture sera cassé et introuvable et qu'il faudra donc passer à la caisse pour en disposer à nouveau... cette fois-ci en physique si je ne suis pas trop c*n ;-))

Le point 1 revient tout de même à autoriser votre libraire à se pointer chez vous en douce et reprendre les bouquins que vous lui avez acheté ! Vous accepteriez ça, vous ?! Non mais WTF ?!?!

Si j'ajoute à cela que la dématérialisation du livre doit permettre des économies considérables pour la diffusion de l'ouvrage (la copie ne coûte quasiment rien, hormis une fraction de l'investissement de l'infrastructure informatique) mais que cela n'est ni répercuté sur le prix de vente, ni reversé à l'auteur, les plateformes de livres électroniques ne sont pas prêtes de me voir créer un compte chez elles !

Et puis, on n'a jamais trouvé mieux qu'un bouquin pour caler un meuble... les tablettes c'est trop fragile !

Sinon on récupère le PDF et on fait un don anonyme à l'auteur d'une valeur bien supérieure aux 1e que lui reverse la maison d'édition ^^

sha

tu pourrais avoir un peu plus de respects pour nos amis de la fonction … tu pourrais avoir un peu plus de respects pour nos amis de la fonction publique , véhiculer des clichés n'est pas montre de grande reflection "ce sont devenu des fonctionnaires ,et la mentalité qui va avec "quels sont les mots que tu apparentes à "glander" , "faineant" ,ou "tire au flan" dans cette phrase ?en tous cas , je perçois ceux que tu associes à "mentalité de fonctionnaire".alors oui , toujours y mettre une phrase piquante , mais bien tournée (et généralement perfide) , que je laisse compléter par le lecteur , ses clichés ,et ses idées pré-conçues ...qui se reveleront lors d'une reponse à ma phrase très ouverte en reflection.pour le detail , pour moi la mentalité fonctionnaire suggeré ,était plutôt orientée vers le " surtout ne rien changer et lutter pour"+



Je pense que tu ne m'as pas bien compris. Je pense être assez bien placé pour parler de nos amis fonctionnaires étant moi-même membre de cette grande confrérie, il y avait donc beaucoup d'ironie dans mes propos n'étant ni tire au flan ou fainéant (un peu glandeur par moment mais jamais au boulot)
Laisser un commentaire
Avatar
@
    Texte