[Avis]contestation de crédit immo

Posté par silentauben le 11/09/2016 à 0h07

[Avis]contestation de crédit immo

Le 11/09/2016 à 0h07

Ayant souscrit à un crédit immo il y a un peu plus d'1 an et en ayant entendu parler à la tv, j'ai décidé de consulter une société spécialisée dans la contestation de crédits.
Le but est de se faire rembourser des intérêts et de substituer le taux du crédit par celui du taux légal, bien inférieur évidemment.
J'aimerai avoir quelques retours de personnes ayant déjà effectué la démarche, ou ayant des informations supplémentaires
Les frais étant relativement importants, je ne veux pas entamer de démarche sans certitudes du bien fondé du projet.
Merci d'avance!

15 commentaires

NOUVELLE REPONSE

Nombre de réponses par page

Ce paramètre s’applique automatiquement à l’ensemble des sujets.

Flux RSS des réponses

OuST

Le 11/09/2016 à 0h12

#1 Signaler
T'as un peu d'argent et de temps devant toi à perdre? Fonce |D
pierre28

Le 11/09/2016 à 0h24 (Modifié le 11/09/2016 à 0h25)

#2 Signaler
Ca semble être un hoax ...

Ca fait des années qu'on en entend parler, déjà il y a 3 ou 4 ans ils disaient qu'il fallait se dépêcher, que 6 mois plus tard la faille ne serait plus valable et que toute action deviendrait impossible.
Je vois que la date fatidique n'arrête pas d'être repoussée ? :D

Certains contrats devaient effectivement être attaquables, mais c'était il y a longtemps et le peu de contrats "illégaux" a dû être patché en vitesse.
Sur un contrat d'1 an je serais extrêmement étonné qu'il reste matière à contester.

Ca semble surtout faire les choux gras de sociétés qui mènent ces actions vouées à l'échec.
silentauben

Le 11/09/2016 à 0h30 (Modifié le 11/09/2016 à 0h31)

#3 Signaler
Ca semble être un hoax ...

Ca fait des années qu'on en entend parler, déjà il y a 3 ou 4 ans ils disaient qu'il fallait se dépêcher, que 6 mois plus tard la faille ne serait plus valable et que toute action deviendrait impossible.
Je vois que la date fatidique n'arrête pas d'être repoussée ? :D

Certains contrats devaient effectivement être attaquables, mais c'était il y a longtemps et le peu de contrats "illégaux" a dû être patché en vitesse.
Sur un contrat d'1 an je serais extrêmement étonné qu'il reste matière à contester.

Ca semble surtout faire les choux gras de sociétés qui mènent ces actions vouées à l'échec.
D'où ma recherche d'information. J'ai vu un reportage sur M6 il y a 1 an qui en parlait et cela semblait "crédible" mais je ne veux pas prendre de risque inutile.
Doit dit en passant les banques ne semblent pas les plus promptes à combler leurs brèches.
silentauben

Le 12/09/2016 à 9h49

#4 Signaler
Up! Toujours à la recherche d'avis éclairés!
Merci d'avance ;)
biiip

Le 12/09/2016 à 10h02

#5 Signaler
le principal grief des contestations est sur le calcul du TEG ecrit noir sur plan dans le contrat. En general, ce TEG n'est pas juste.

il faut rechercher dans ce sens la sur le net : http://www.lemonde.fr/immobilier/article/2014/07/17/contester-son-dossier-de-credit-immobilier-une-fausse-bonne-idee_4458746_1306281.html par exemple.

silentauben

Le 12/09/2016 à 10h40

#6 Signaler
le principal grief des contestations est sur le calcul du TEG ecrit noir sur plan dans le contrat. En general, ce TEG n'est pas juste.

il faut rechercher dans ce sens la sur le net : http://www.lemonde.fr/immobilier/article/2014/07/17/contester-son-dossier-de-credit-immobilier-une-fausse-bonne-idee_4458746_1306281.html par exemple.


ton lien m'a bien fait réfléchir
jcduso

Le 12/09/2016 à 11h01

#7 Signaler
C'est quoi ton problème, uniquement le calcul du TEG ou année lombarde ou les 2 ?
J'ai comme l'impression que ce type de contestation a été médiatisée et payée par un groupe d'avocats spécialisés :
On voit même des actions collectives ici :
https://mysmartcab.fr/christophe-leguevaques/

Beaucoup de temps et d'argent pour peut-être rien. J'ai comme l'impression qu'on a plus de chance de gagner au loto.
Après sur un contrat d'un an je demande à voir. Normalement ça été corrigé.
Si tu te lances sans savoir ton problème, oublie la consultation par un expert. Tu as de grande chance de ne rien à voir de louche dans ton contrat.
dealnewbione1

Le 12/09/2016 à 11h03 (Modifié le 12/09/2016 à 11h06)

#8 Signaler
le principal grief des contestations est sur le calcul du TEG ecrit noir sur plan dans le contrat.
Qu'est ce que c'est poétique! ;)
Ça sonne vraiment bien

Sinon, le sujet me fait penser à l"ananas des banques, ou quelque chose comme...
biiip

Le 12/09/2016 à 11h09

#9 Signaler
le principal grief des contestations est sur le calcul du TEG ecrit noir sur plan dans le contrat.
Qu'est ce que c'est poétique! ;)
Ça sonne vraiment bien

Sinon, le sujet me fait penser à l"ananas des banques, ou quelque chose comme...

J'espere que j'ai donne envie a plein de monde de faire du droit (j'en fait pas de mon cote, mais bon.. )
readymade

Le 12/09/2016 à 11h16

#10 Signaler
Déjà est ce que le différentiel entre ton teg et me taux legal est suffisamment important. Parce que si le gain attendu en cas de succès dans la contestation est trop bas par rapport au cout de la procédure alors inutile de se lancer
kree

Le 12/09/2016 à 11h17

#11 Signaler
Ca semble être un hoax ...

Ca fait des années qu'on en entend parler, déjà il y a 3 ou 4 ans ils disaient qu'il fallait se dépêcher, que 6 mois plus tard la faille ne serait plus valable et que toute action deviendrait impossible.
Je vois que la date fatidique n'arrête pas d'être repoussée ? :D

Certains contrats devaient effectivement être attaquables, mais c'était il y a longtemps et le peu de contrats "illégaux" a dû être patché en vitesse.
Sur un contrat d'1 an je serais extrêmement étonné qu'il reste matière à contester.

Ca semble surtout faire les choux gras de sociétés qui mènent ces actions vouées à l'échec.

Pardon mais il y à beaucoup de faux dans ce commentaire.

On peut encore contester son crédit bien après la première année.

Ce n'est pas un hoax du tout, il existe encore des banques qui rédigent leurs offres de crédits immobiliers avec les pieds sans respect de leurs obligations légales. Cela arrive surtout dans certaines caisses régionales, mais bon arrêtons de rêver ça reste quand même marginal. Et effectivement si l'offre ne respecte pas la forme légale il peut être contesté et cela fonctionne bien souvent.

Quant à consulter une société spécialisée... Le mieux c'est quand même de regarder vous même sur la base des points où les banques sont généralement en faute (méthode de calcul du TEG, nombre de jours considérés dans l'année, figuration du TEG annuel et mensuel, etc.). Si vous voyez que quelque-chose cloche, alors ensuite seulement faites appel à une société spécialisée pour obtenir un dossier qui servira pour la contestation. Inutile de dépenser de l'argent pour rien. Ces organismes disent qu'il y à un contrat sur deux qui est contestable sur la base des contrats qu'ils analysent, mais il faut prendre ce chiffre avec des pincettes et prendre en compte le fait que les clients leur donnent généralement à analyser des contrats pour lesquels ils ont une suspicion d'erreurs... ces 50% sont donc calculés sur un échantillon absolument pas représentatif.
silentauben

Le 12/09/2016 à 11h27

#12 Signaler
Je demande tout ça car je suis déjà en contact avec une société qui s'occupe de ce genre d'actions et après avoir une étude ( gratuite ) qui valide la faisabilité, j'arrive au moment ou il faut estimer si le coût de la procédure vaut le coup ou pas.
Je n'ai moi même pas fait de recherche pour savoir sur quel point mon contrat est attaquable.
biiip

Le 12/09/2016 à 11h35

#13 Signaler
Je demande tout ça car je suis déjà en contact avec une société qui s'occupe de ce genre d'actions et après avoir une étude ( gratuite ) qui valide la faisabilité, j'arrive au moment ou il faut estimer si le coût de la procédure vaut le coup ou pas.
Je n'ai moi même pas fait de recherche pour savoir sur quel point mon contrat est attaquable.

quel est le cout estime de la procedure ? Paiement au resultat ?
tu es cense gagner combien ? - grosso modo tous les interets, mais ca depend de ton emprunt -
Jabberwock

Le 12/09/2016 à 11h44

#14 Signaler
Paiement au resultat ?
C'est une très bonne question.
S'ils avaient tant de chances que ça d'obtenir gain de cause, ils se rémunéreraient uniquement sur ça.
Un avocat en droit du travail prend 10-15% de ce qu'il te fait gagner aux prudhommes et "un peu" de fixe pour la procédure.

S'ils ne prennent que du fixe ou qu'il est très élevé, je vous laisse tirer vos conclusions sur le chances de réussite de la procédure.

Sinon, dans tous les cas, tu peux toujours renégocier ton prêt avec ta banque ou une autre s'il y a suffisamment d'écart entre le taux quand tu as souscrit et le taux maintenant.
On l'a fait il y a quelques années par un prestataire, et on va réessayer d'ici quelques mois directement avec la banque qui a le prêt actuellement (boursorama).
kree

Le 12/09/2016 à 13h09

#15 Signaler
Je demande tout ça car je suis déjà en contact avec une société qui s'occupe de ce genre d'actions et après avoir une étude ( gratuite ) qui valide la faisabilité, j'arrive au moment ou il faut estimer si le coût de la procédure vaut le coup ou pas.
Je n'ai moi même pas fait de recherche pour savoir sur quel point mon contrat est attaquable.
Évitez ces attrape couillons qui cherchent à contester des crédits incontestables en vous facturant des frais de procédure.
Faites la pré-analyse vous même puis ayez recours à une boite ou un avocat qui ne prend qu'une marge (en %) sur le gain final.

Laisser une réponse

Des champs obligatoires n’ont pas été remplis, ou l’ont été incorrectement.