[Débat] Internet sert ou dessert-il la démocratie ?

Posté par jerem9211 le 10/05/2016 à 23h11

[Débat] Internet sert ou dessert-il la démocratie ?

Le 10/05/2016 à 23h11

Le 11/05/2016 à 14h52

Bonsoir à tous !

Dans le cadre d'un travail pour mon cours d'éducation civique, j'ai choisi de parler d'internet et de la démocratie. J'ai choisi de me poser la question "internet sert ou dessert-il la démocratie ?". J'ai déjà une idée des points que je vais aborder. Néanmoins, avant de me plonger dans mon travail, je souhaite avoir vos avis sur la question, car il est toujours intéressant d'avoir un points de vue extérieurs.

Alors, internet sert ou dessert-il la démocratie ?

Belle soirée pleine de deals à vous B)

Jerem'

PS : je précise que je suis en 1ère S, mais je dois avouer que cette question m'intéresse vraiment au delà de mon travail, n'ayez pas peur de dire franchement le fond de votre pensée, sans forcément penser au "politiquement correct"

51 commentaires

NOUVELLE REPONSE

Nombre de réponses par page

Ce paramètre s’applique automatiquement à l’ensemble des sujets.

Flux RSS des réponses

01

Page :

x09

Le 10/05/2016 à 23h13

#1 Signaler
Attention bagarre en vue mais sujet très intéressant !
oOKaMiZuKOo

Le 10/05/2016 à 23h48 (Modifié le 10/05/2016 à 23h54)

#2 Signaler
roazhon91

Le 10/05/2016 à 23h56 (Modifié le 11/05/2016 à 0h00)

#3 Signaler
déjà chacun aura une vision et une définition différente des mots démocratie, danger et allié. Après je pnse qu'il faut prendre le sujet par un angle plus précis car la question est trop générale donc difficile de répondre comme ça,je te conseille de bien définir les différents mots avant de répondre, enfin c'est plus ou moins ce que j'ai fais pour mon mémoire. bon courage!
Sven

Le 11/05/2016 à 0h04

#4 Signaler
Internet est un allié de la démocratie dans les pays où il n'y a pas de démocratie. Lorsque l'on essaye de bâillonner le peuple, limiter sa liberté d'expression.

Les internautes contournent souvent la censure pratiquée par les pays (comme en Chine par exemple) pour pouvoir donner leur avis sur la politique menée dans ce pays.
Car ils ne peuvent pas le faire autrement.

Lors des fameuse révolutions arabes, internet a été un vecteur pour combattre les dictatures qui sévissaient dans ces pays (grâce aux réseaux sociaux notamment), et le résultat a été que bon nombre de ces dictateurs ont été déchu de leurs fonctions par le peuple, redevenu souverain.

DatNabooh

Le 11/05/2016 à 0h08

#5 Signaler
Ah ,j'aime ce sujet! Je vais tenter déjà d'expliquer la démocratie de mon point de vue, la manière dont je la perçois, afin d'appuyer par la suite mes propos.
je risque de citer assez souvent une vidéo particulière, avec un passage, durant ma mise au point sur la démocratie représentative. Voici la vidéo complète intitulé "J'ai pas voté" pour ceux désirant la voir ( https://www.youtube.com/watch?v=uzcN-0Bq1cw durée de 46 minutes ). Sinon, je ne mettrais que le passage concerné.

Déjà, je considère que la démocratie dans laquelle nous vivons, n'est pas une démocratie "gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple". Comme tu le sais, nous vivons dans une démocratie représentative, à savoir une personne élue, avec les membres du gouvernement, et cette personnes est SENSÉE représenter la voix du peuple.

Depuis déjà un bon moment, il n'est pas difficile de constater une énorme rupture entre le peuple français, et les politiciens. Ces derniers ne représentent absolument pas la volonté du peuple, mais plutôt celui des poches profondes, ceux qui ont le pouvoir et l'argent pour imposer leur volonté. Le traité de Lisbonne en fut un bon exemple, qui fut clairement un gros doigt d'honneur à la voix du peuple Français. ( CF référendum sur le Traité de lisbonne : https://youtu.be/uzcN-0Bq1cw?t=640 ).

On peut donc considérer qu'il y a deux démocraties, celle palpable dans laquelle nous vivons, et l'idée que s'en font les Français, la VRAI démocratie, qui implique et écoute son citoyen, celle du changement que tout le monde attend, ( et dont certains pensent qu'elle viendra avec Marine Lepen... Grosse erreur... Bref ). Cette idée de démocratie du peuple, peut se retrouver dans Internet, dans le fait qu'elle n'est contrôlé par personne ( du moins en France ).


Maintenant, j'attaque le gros morceaux: Internet, un outil de communication qui n'est pas bridé, qui permet à chacun, quels que soit sa classe politique, sa classe social, sa classe économique, son origine, d'exprimer son opinions, de partager des avis a double sens, d'informer selon le point de vue de la masse populaire, est il un danger pour la démocratie?

Dans cette démocratie représentative, ou le mutisme du peuple par les politiciens est de plus en plus présent, ou le dirigisme prône sa place aux cotés du mensonge et de l'illusion, un outil tel qu'internet qui NE PEUT PAS être contrôlé à 100%, et qui appartient à tout le monde, oui, pour moi c'est un danger pour la démocratie dans laquelle nous vivons.

Je ne parle pas d'un danger au sens péjoratif du terme, je parle de danger dans le sens ou Internet peut créer des mouvements populaire, et rendre bancal cette illusion de la démocratie qu'entretienne les politiciens envers les Français. Je parle bien entendu dans le sens mélioratif du terme, comme quoi Internet POURRAIT être le coup de pied dans la ruche tant attendu par la masse populaire, celui qui soulèverait la populace pour un jour faire bouger les choses envers notre gouvernement déconnecté de notre réalité.

Aujourd'hui, on regarde les informations, on écoute la radio, on lit les journaux. Mais ces sources d'informations sont elles neutre? Non, elles incarnent la vision de la France envers les sujets traités, c'est une conversation à sens unique du communiquant vers son spectateur/liseur.

Internet à l'inverse, est un des seuls moyens de communication et d'information utilisé par les français qui permet A TOUT LE MONDE de s'exprimer librement, comme on le fait actuellement, et des avis, des opinions, naît l'esprit critique. Cet esprit critique, cultivé au moyen d'internet et des milliers d'avis d'internautes différent, nous permet de juger avec plus de recul, en apprenant à considérer une opinion autre que la notre, et cet esprit critique, c'est ce qui fait peur à la démocratie représentative dans laquelle nous vivons.

Aujourd'hui, Internet est devenu une source de culture et d'information tellement importante, qu'il n'est pas rare de croiser des jeunes, dont moi, qui ne regarde plus la télévision, et qui au contraire, se construisent des opinions et des avis via des discussions intranet.

Cependant, Internet est un outil a double tranchant, bien qu'il permette à la populace de s'exprimer librement, il ne produit rien de concret. il n'est pas rare, depuis les nombreux événements terribles qui ont frappés la France ( terrorisme ), de voir des gens se révolter sur Internet, et... voilà. Deux mois après, on poste les photos de notre nouveau canapé, en oubliant le passé. Internet pousse à l'immobilisme s'il n'y a rien pour concrétiser les graines du peuple plantés sur les réseaux sociaux. On se retrouve au final avec le même résultat que la démocratie représentative, on pense avoir remplis son devoir civique en s'exprimant, mais rien de concret n'en ressort, ce n'est qu'une illusion.

Au final, Internet est il un danger pour la démocratie? Pour la démocratie représentative avec nos politiciens, clairement, il permet au peuple de s'exprimer et de partager ses opinions sans retenu, sans contrôles. Internet est, dans le quotidien des Français, ce qui se rapproche le plus de l'idée de la liberté d'expression, face à des médias grand publics de moins en moins neutres, et plus orienté désinformation qu'information. Cependant, Internet est virtuel et peut pousser a l'immobilisme en donnant l'illusion a un citoyen d'avoir accomplis son devoir civique en s'exprimant sur les réseaux sociaux, sans que ces grands mouvements intranet ne donnent quelque chose concret ( JESUISCHARLIE, par exemple... ). Il manque a internet cette fraternité citoyenne qui permettrait de faire éclore les graines plantés par le peuple, de la démocratie véritable. Et pour ça, seul l'avenir nous le dira.

Voilà, j'espère que ça t'aideras, si tu as des questions, n'hésite pas!
FLK

Le 11/05/2016 à 0h09

#6 Signaler
Tu ferais mieux de faire une these sur "Dealabs est-il un allié ou un danger pour notre portefeuille ?", là au moins c'est une vraie question qui concerne la vraie vie des gens vrais. |D

sha

Le 11/05/2016 à 0h09

#7 Signaler
déjà chacun aura une vision et une définition différente des mots démocratie, danger et allié. Après je pnse qu'il faut prendre le sujet par un angle plus précis car la question est trop générale donc difficile de répondre comme ça,je te conseille de bien définir les différents mots avant de répondre, enfin c'est plus ou moins ce que j'ai fais pour mon mémoire. bon courage!

j'allais me lancer , mais a y réfléchir faut 3 pages juste pour poser le problème . définir la démocratie , définir la notion de nuisance ou de bienfait ,les interactions et les conséquences entre tout ça -_-'
...ch'uis trop vieux pour ces conneries^^ ( l'arme fatal 2 Inside)

Sven

Le 11/05/2016 à 0h15

#8 Signaler
Ah ,j'aime ce sujet! Je vais tenter déjà d'expliquer la démocratie de mon point de vue, la manière dont je la perçois, afin d'appuyer par la suite mes propos.
je risque de citer assez souvent une vidéo particulière, avec un passage, durant ma mise au point sur la démocratie représentative. Voici la vidéo complète intitulé "J'ai pas voté" pour ceux désirant la voir ( https://www.youtube.com/watch?v=uzcN-0Bq1cw durée de 46 minutes ). Sinon, je ne mettrais que le passage concerné.

Déjà, je considère que la démocratie dans laquelle nous vivons, n'est pas une démocratie "gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple". Comme tu le sais, nous vivons dans une démocratie représentative, à savoir une personne élue, avec les membres du gouvernement, et cette personnes est SENSÉE représenter la voix du peuple.

Depuis déjà un bon moment, il n'est pas difficile de constater une énorme rupture entre le peuple français, et les politiciens. Ces derniers ne représentent absolument pas la volonté du peuple, mais plutôt celui des poches profondes, ceux qui ont le pouvoir et l'argent pour imposer leur volonté. Le traité de Lisbonne en fut un bon exemple, qui fut clairement un gros doigt d'honneur à la voix du peuple Français. ( CF référendum sur le Traité de lisbonne : https://youtu.be/uzcN-0Bq1cw?t=640 ).

On peut donc considérer qu'il y a deux démocraties, celle palpable dans laquelle nous vivons, et l'idée que s'en font les Français, la VRAI démocratie, qui implique et écoute son citoyen, celle du changement que tout le monde attend, ( et dont certains pensent qu'elle viendra avec Marine Lepen... Grosse erreur... Bref ). Cette idée de démocratie du peuple, peut se retrouver dans Internet, dans le fait qu'elle n'est contrôlé par personne ( du moins en France ).


Maintenant, j'attaque le gros morceaux: Internet, un outil de communication qui n'est pas bridé, qui permet à chacun, quels que soit sa classe politique, sa classe social, sa classe économique, son origine, d'exprimer son opinions, de partager des avis a double sens, d'informer selon le point de vue de la masse populaire, est il un danger pour la démocratie?

Dans cette démocratie représentative, ou le mutisme du peuple par les politiciens est de plus en plus présent, ou le dirigisme prône sa place aux cotés du mensonge et de l'illusion, un outil tel qu'internet qui NE PEUT PAS être contrôlé à 100%, et qui appartient à tout le monde, oui, pour moi c'est un danger pour la démocratie dans laquelle nous vivons.

Je ne parle pas d'un danger au sens péjoratif du terme, je parle de danger dans le sens ou Internet peut créer des mouvements populaire, et rendre bancal cette illusion de la démocratie qu'entretienne les politiciens envers les Français. Je parle bien entendu dans le sens mélioratif du terme, comme quoi Internet POURRAIT être le coup de pied dans la ruche tant attendu par la masse populaire, celui qui soulèverait la populace pour un jour faire bouger les choses envers notre gouvernement déconnecté de notre réalité.

Aujourd'hui, on regarde les informations, on écoute la radio, on lit les journaux. Mais ces sources d'informations sont elles neutre? Non, elles incarnent la vision de la France envers les sujets traités, c'est une conversation à sens unique du communiquant vers son spectateur/liseur.

Internet à l'inverse, est un des seuls moyens de communication et d'information utilisé par les français qui permet A TOUT LE MONDE de s'exprimer librement, comme on le fait actuellement, et des avis, des opinions, naît l'esprit critique. Cet esprit critique, cultivé au moyen d'internet et des milliers d'avis d'internautes différent, nous permet de juger avec plus de recul, en apprenant à considérer une opinion autre que la notre, et cet esprit critique, c'est ce qui fait peur à la démocratie représentative dans laquelle nous vivons.

Aujourd'hui, Internet est devenu une source de culture et d'information tellement importante, qu'il n'est pas rare de croiser des jeunes, dont moi, qui ne regarde plus la télévision, et qui au contraire, se construisent des opinions et des avis via des discussions intranet.

Cependant, Internet est un outil a double tranchant, bien qu'il permette à la populace de s'exprimer librement, il ne produit rien de concret. il n'est pas rare, depuis les nombreux événements terribles qui ont frappés la France ( terrorisme ), de voir des gens se révolter sur Internet, et... voilà. Deux mois après, on poste les photos de notre nouveau canapé, en oubliant le passé. Internet pousse à l'immobilisme s'il n'y a rien pour concrétiser les graines du peuple plantés sur les réseaux sociaux. On se retrouve au final avec le même résultat que la démocratie représentative, on pense avoir remplis son devoir civique en s'exprimant, mais rien de concret n'en ressort, ce n'est qu'une illusion.

Au final, Internet est il un danger pour la démocratie? Pour la démocratie représentative avec nos politiciens, clairement, il permet au peuple de s'exprimer et de partager ses opinions sans retenu, sans contrôles. Internet est, dans le quotidien des Français, ce qui se rapproche le plus de l'idée de la liberté d'expression, face à des médias grand publics de moins en moins neutres, et plus orienté désinformation qu'information. Cependant, Internet est virtuel et peut pousser a l'immobilisme en donnant l'illusion a un citoyen d'avoir accomplis son devoir civique en s'exprimant sur les réseaux sociaux, sans que ces grands mouvements intranet ne donnent quelque chose concret ( JESUISCHARLIE, par exemple... ). Il manque a internet cette fraternité citoyenne qui permettrait de faire éclore les graines plantés par le peuple, de la démocratie véritable. Et pour ça, seul l'avenir nous le dira.

Voilà, j'espère que ça t'aideras, si tu as des questions, n'hésite pas!

C'est un joli laïus, mais tu ne réponds pas à la question mon petit |D
GiveMeMoreDeals

Le 11/05/2016 à 0h16

#9 Signaler
déjà chacun aura une vision et une définition différente des mots démocratie, danger et allié. Après je pnse qu'il faut prendre le sujet par un angle plus précis car la question est trop générale donc difficile de répondre comme ça,je te conseille de bien définir les différents mots avant de répondre, enfin c'est plus ou moins ce que j'ai fais pour mon mémoire. bon courage!

This.

Il faut déjà définir les trois termes : démocratie, danger et allié
AdrienBZH

Le 11/05/2016 à 0h20 (Modifié le 11/05/2016 à 0h23)

#10 Signaler
Nous croyons qu'Internet est un vecteur de libre pensée et de libre expression.
En réalité il n'en est rien, il n'est qu'un moyen de plus de vous occuper l'esprit.
Jean de la Bruyère a dit : “C’est une grande misère que de n’avoir pas assez d’esprit pour bien parler, ni assez de jugement pour se taire.”
DatNabooh

Le 11/05/2016 à 0h21

#11 Signaler
Ah ,j'aime ce sujet! Je vais tenter déjà d'expliquer la démocratie de mon point de vue, la manière dont je la perçois, afin d'appuyer par la suite mes propos.
je risque de citer assez souvent une vidéo particulière, avec un passage, durant ma mise au point sur la démocratie représentative. Voici la vidéo complète intitulé "J'ai pas voté" pour ceux désirant la voir ( https://www.youtube.com/watch?v=uzcN-0Bq1cw durée de 46 minutes ). Sinon, je ne mettrais que le passage concerné.

Déjà, je considère que la démocratie dans laquelle nous vivons, n'est pas une démocratie "gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple". Comme tu le sais, nous vivons dans une démocratie représentative, à savoir une personne élue, avec les membres du gouvernement, et cette personnes est SENSÉE représenter la voix du peuple.

Depuis déjà un bon moment, il n'est pas difficile de constater une énorme rupture entre le peuple français, et les politiciens. Ces derniers ne représentent absolument pas la volonté du peuple, mais plutôt celui des poches profondes, ceux qui ont le pouvoir et l'argent pour imposer leur volonté. Le traité de Lisbonne en fut un bon exemple, qui fut clairement un gros doigt d'honneur à la voix du peuple Français. ( CF référendum sur le Traité de lisbonne : https://youtu.be/uzcN-0Bq1cw?t=640 ).

On peut donc considérer qu'il y a deux démocraties, celle palpable dans laquelle nous vivons, et l'idée que s'en font les Français, la VRAI démocratie, qui implique et écoute son citoyen, celle du changement que tout le monde attend, ( et dont certains pensent qu'elle viendra avec Marine Lepen... Grosse erreur... Bref ). Cette idée de démocratie du peuple, peut se retrouver dans Internet, dans le fait qu'elle n'est contrôlé par personne ( du moins en France ).


Maintenant, j'attaque le gros morceaux: Internet, un outil de communication qui n'est pas bridé, qui permet à chacun, quels que soit sa classe politique, sa classe social, sa classe économique, son origine, d'exprimer son opinions, de partager des avis a double sens, d'informer selon le point de vue de la masse populaire, est il un danger pour la démocratie?

Dans cette démocratie représentative, ou le mutisme du peuple par les politiciens est de plus en plus présent, ou le dirigisme prône sa place aux cotés du mensonge et de l'illusion, un outil tel qu'internet qui NE PEUT PAS être contrôlé à 100%, et qui appartient à tout le monde, oui, pour moi c'est un danger pour la démocratie dans laquelle nous vivons.

Je ne parle pas d'un danger au sens péjoratif du terme, je parle de danger dans le sens ou Internet peut créer des mouvements populaire, et rendre bancal cette illusion de la démocratie qu'entretienne les politiciens envers les Français. Je parle bien entendu dans le sens mélioratif du terme, comme quoi Internet POURRAIT être le coup de pied dans la ruche tant attendu par la masse populaire, celui qui soulèverait la populace pour un jour faire bouger les choses envers notre gouvernement déconnecté de notre réalité.

Aujourd'hui, on regarde les informations, on écoute la radio, on lit les journaux. Mais ces sources d'informations sont elles neutre? Non, elles incarnent la vision de la France envers les sujets traités, c'est une conversation à sens unique du communiquant vers son spectateur/liseur.

Internet à l'inverse, est un des seuls moyens de communication et d'information utilisé par les français qui permet A TOUT LE MONDE de s'exprimer librement, comme on le fait actuellement, et des avis, des opinions, naît l'esprit critique. Cet esprit critique, cultivé au moyen d'internet et des milliers d'avis d'internautes différent, nous permet de juger avec plus de recul, en apprenant à considérer une opinion autre que la notre, et cet esprit critique, c'est ce qui fait peur à la démocratie représentative dans laquelle nous vivons.

Aujourd'hui, Internet est devenu une source de culture et d'information tellement importante, qu'il n'est pas rare de croiser des jeunes, dont moi, qui ne regarde plus la télévision, et qui au contraire, se construisent des opinions et des avis via des discussions intranet.

Cependant, Internet est un outil a double tranchant, bien qu'il permette à la populace de s'exprimer librement, il ne produit rien de concret. il n'est pas rare, depuis les nombreux événements terribles qui ont frappés la France ( terrorisme ), de voir des gens se révolter sur Internet, et... voilà. Deux mois après, on poste les photos de notre nouveau canapé, en oubliant le passé. Internet pousse à l'immobilisme s'il n'y a rien pour concrétiser les graines du peuple plantés sur les réseaux sociaux. On se retrouve au final avec le même résultat que la démocratie représentative, on pense avoir remplis son devoir civique en s'exprimant, mais rien de concret n'en ressort, ce n'est qu'une illusion.

Au final, Internet est il un danger pour la démocratie? Pour la démocratie représentative avec nos politiciens, clairement, il permet au peuple de s'exprimer et de partager ses opinions sans retenu, sans contrôles. Internet est, dans le quotidien des Français, ce qui se rapproche le plus de l'idée de la liberté d'expression, face à des médias grand publics de moins en moins neutres, et plus orienté désinformation qu'information. Cependant, Internet est virtuel et peut pousser a l'immobilisme en donnant l'illusion a un citoyen d'avoir accomplis son devoir civique en s'exprimant sur les réseaux sociaux, sans que ces grands mouvements intranet ne donnent quelque chose concret ( JESUISCHARLIE, par exemple... ). Il manque a internet cette fraternité citoyenne qui permettrait de faire éclore les graines plantés par le peuple, de la démocratie véritable. Et pour ça, seul l'avenir nous le dira.

Voilà, j'espère que ça t'aideras, si tu as des questions, n'hésite pas!

C'est un joli laïus, mais tu ne réponds pas à la question mon petit |D


Le problème est que démocratie est vraiment trop vague. Je l'ai personnellement abordé d'un point de vue très proche des Français, notre réalité à nous. Mais le terme démocratie peut désigner quelque chose qui se rapproche de la liberté de choix dans un sens plus global, voir même mondial.

Bref, dans tout les cas, HS ou pas HS, tant que je peux donner matière à travailler ou matière à inspirer, ça me va ^^
Sven

Le 11/05/2016 à 0h21

#12 Signaler
Mais ré-pon-dez ! :D

Est-ce un allier ou un danger ? (Je trouve le mot danger très excessif).
sha

Le 11/05/2016 à 0h27 (Modifié le 11/05/2016 à 0h28)

#13 Signaler
Mais ré-pon-dez ! :D

Est-ce un allier ou un danger ? (Je trouve le mot danger très excessif).

non mais ça on est d'accord , mais c'est démocratie , ça n'existe pas , c'est uniquement un concept ou un idéal difficile à définir alors savoir si torturer une idée ou la cajoler a une quelconque influence sur la réalité ...d'autant plus qu'agresser une idée peut la renforcer par réaction ,alors que la cajoler peut entrainer un relâchement quant à sa défense -_-' :D :)
jerem9211

Le 11/05/2016 à 0h31 (Modifié le 11/05/2016 à 14h52)

#14 Signaler
La définition de "démocratie", "danger" et "allié" sera plutôt simpliste et pleine de raccourcis, c'est un travail que je fais pour l'éducation civique (maintenant, ça s'appelle ECM, pour enseignement moral et civique, p*tain d'abréviations qui changent tous les ans)., et aussi parce que rien que la question "qu'est-ce que la démocratie" est déjà un grand débat. Le fait est que ces 3 termes sont quasi impossible à cerner totalement car ce sont des concepts, des idées, et non des objets concrets (par exemple, si je dis SSD Sandisk Ultra II 960 Go, vous voyez tous exactement de quoi je veux parler sans que j'aie besoin de définir quoique ce soit |D )

1a° Démocratie
Doctrine politique d'après laquelle la souveraineté doit appartenir à l'ensemble des citoyens; organisation politique dans laquelle les citoyens exercent cette souveraineté.

1b° Souveraineté nationale
Longtemps considérée comme étant d'essence divine (France sous l'Ancien Régime), la souveraineté, dans les démocraties, appartient au peuple constitué en nation et qui l'exprime par le suffrage universel en élisant ses représentants. La Constitution de la Ve République dispose : « La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum ».

2° Danger
Tout ce qui menace, compromet, menace ou pose des barrières vis-à-vis de la démocratie.

Le terme "danger" est effectivement semble trop fort. Mais je n'ai pas trouvé de terme plus approprié pour le moment (quoique le terme "frein" peut aussi très bien trouver sa place dans la question). Dans danger, je souhaite également englober tout ce qui pousse la démocratie à ne pas avancer.

3° Allié
Tout ce qui apporte un soutien et aide la démocratie à se développer, à se renforcer.

Je sais que c'est vraiment court et simpliste comme vision, mais encore une fois, c'est un travail que je compte présenter à l'oral et je n'ai réussi à gratter que 20mn pour ma présentation, suivie d'un petit débat dans la classe.
Sven

Le 11/05/2016 à 0h36 (Modifié le 11/05/2016 à 0h42)

#15 Signaler
En effet, la question n'est pas de se demander si les notions existent ou pas etc...

Il faut répondre à la question en donnant des arguments et des exemples.
Je t'en ai donné pour le côté "allié".

Pour le côté "danger", je trouve ça excessif comme j'ai dit plus haut. Je ne vois pas en quoi internet mettrait la notion de démocratie en péril.
Des pays cherchent à contrôler le net, mais des personnes finissent toujours par trouver des failles ou des portes de sorties (Réseau Thor par exemple).

Edit : je viens de voir que c'est toi qui a choisi ce thème. Et ce n'est donc pas un sujet que l'on t'a proposé.
Il ne convient pas car la réponse est déjà assez orientée et ne laisserait pas trop de place au débat en classe.

Je te conseillerais plutôt d'étudier les liens entre internet et libre arbitre par exemple, la liberté de choix.
D'un côté internet est un mode de liberté mais d'un autre les réseaux sociaux dictent beaucoup de choix, si on se réfère à eux (modes éphémères, buzz, génération zapping...)
Enfin ce n'est qu'une piste.
jerem9211

Le 11/05/2016 à 0h46

#16 Signaler
En effet, la question n'est pas de se demander si les notions existent ou pas etc...

Il faut répondre à la question en donnant des arguments et des exemples.
Je t'en ai donné pour le côté "allié".

Pour le côté "danger", je trouve ça excessif comme j'ai dit plus haut. Je ne vois pas en quoi internet mettrait la notion de démocratie en péril.
Des pays cherchent à contrôler le net, mais des personnes finissent toujours par trouver des failles ou des portes de sorties (Réseau Thor par exemple).

Edit : je viens de voir que c'est toi qui a choisi ce thème. Et ce n'est donc pas un sujet que l'on t'a proposé.
Il ne convient pas car la réponse est déjà assez orientée et ne laisserait pas trop de place au débat en classe.

Je te conseillerais plutôt d'étudier les liens entre internet et libre arbitre par exemple, la liberté de choix.
D'un côté internet est un mode de liberté mais d'un autre les réseaux sociaux dictent beaucoup de choix, si on se réfère à eux (modes éphémères, buzz, génération zapping...)
Enfin ce n'est qu'une piste.

Justement, je pensais justement un peu parler de cet "effet mouton" accentué par internet et plus particulièrement les réseaux sociaux.
En fait la base de réflexion imposée par le prof est la démocratie au XXIe siècle.
FLK

Le 11/05/2016 à 0h52 (Modifié le 11/05/2016 à 0h54)

#17 Signaler
ÉDIT: Si c'est toi qui a sélectionné la question alors il faudrait en changer, mauvaise question, mauvaises réponses... (Et mon commentaire est caduc :D)

Déjà faut bien comprendre que cette question n'est pas censé t'amener à y répondre de manière définitive. Le "ou" n'est pas exclusif. Démontre que les deux sont vrais et le débat sera terminé avant d'avoir commencé.

Et si tu penches personnellement vers l'une des deux, passe deux fois plus temps à démontrer que l'autre réponse est tout aussi valide. En plus de t'approcher de la vérité c'est un exercice intellectuel bien plus intéressant que de tenter de convaincre tes petits camarades qu'ils doivent penser comme toi.

Un outils technique dénué de pensée ou d'intelligence ne peut choisir de camp... Il n'y a que ceux s'en servent qui prennent position... Se demander si "les gens" sont des alliés ou un danger pour la démocratie... ça sent le prof qui a envie d'entendre des élèves brasser du vent pendant 1h30 :D
jerem9211

Le 11/05/2016 à 0h53

#18 Signaler
Pour ce qui est des dangers, je pensais au fait qu'internet peut être un moyen de promouvoir des actions (ou des idées) qui porteraient atteinte aux valeurs ou aux fondements de la démocratie. Je pense au terrorisme par exemple.
Sven

Le 11/05/2016 à 0h54

#19 Signaler
Oui mais cela n'a aucun rapport avec la tournure de ta question. L'effet mouton n'a rien à voir avec la mise en péril de la démocratie.
C'est plutôt la notion de choix, de libre arbitre, est-ce qu'on l'on fait de réelle choix ou bien est ce que beaucoup de ces choix proviennent des modes d'internet (Harlem Shake etc...).

Il faudrait, peut-être, reformuler ta question ou trouver une problématique qui amènerait à un débat.

J'espère que ce n'est pas pour demain :P
DatNabooh

Le 11/05/2016 à 0h55

#20 Signaler
Pour ce qui est des dangers, je pensais au fait qu'internet peut être un moyen de promouvoir des actions (ou des idées) qui porteraient atteinte aux valeurs ou aux fondements de la démocratie. Je pense au terrorisme par exemple.

Ah, donc tu avais un point de vue bien plus général que le mien. Tu pensais démocratie dans le sens liberté humaine, moi je la voyais dans le sens politique.

Bon, pas grave, ça m'aura occupé un peu ce soir :D
commercial

Le 11/05/2016 à 1h00

#21 Signaler
Pour ce qui est des dangers, je pensais au fait qu'internet peut être un moyen de promouvoir des actions (ou des idées) qui porteraient atteinte aux valeurs ou aux fondements de la démocratie. Je pense au terrorisme par exemple.
Un autre aspect est la censure orientée, les filtrages, sur les principales plateformes FB, Twitter, etc susceptible d'orienter les masses ...
Bref, le sujet est vaste, tu vas devoir faire des choix ;)
En tout cas, félicitation pour le choix du sujet !
Sven

Le 11/05/2016 à 1h01

#22 Signaler
Pour ce qui est des dangers, je pensais au fait qu'internet peut être un moyen de promouvoir des actions (ou des idées) qui porteraient atteinte aux valeurs ou aux fondements de la démocratie. Je pense au terrorisme par exemple.

C'est un phénomène marginal (qui est par contre amplifié par les media). On ne devient pas terroriste en surfant sur le net.
On ne se transforme pas en anti-démocrate à chaque détour du net.
Les terroristes utilisent tous les media pour faire leur propagandes, surtout le journal télévisé. Car ils savent que s'ils font des actions aux conséquences hélas tragiques, ça sera relayé en non-stop sur les chaines d'information en continue, et ils l'ont bien compris.

Internet n'est qu'un de ces media.
jerem9211

Le 11/05/2016 à 1h02

#23 Signaler
Pour ce qui est des dangers, je pensais au fait qu'internet peut être un moyen de promouvoir des actions (ou des idées) qui porteraient atteinte aux valeurs ou aux fondements de la démocratie. Je pense au terrorisme par exemple.

Ah, donc tu avais un point de vue bien plus général que le mien. Tu pensais démocratie dans le sens liberté humaine, moi je la voyais dans le sens politique.

Bon, pas grave, ça m'aura occupé un peu ce soir :D

Non t'as pas perdu ta soirée :p J'ai des points sur lesquels je te rejoins, mais j'en ai pas parlé dans ma réponse parce que ça avait déjà été dit et je n'ai pas senti utile de le répéter ;)
Sven

Le 11/05/2016 à 1h05

#24 Signaler
Je renommerais ton questionnement plutôt de la façon suivante :

"Internet est-il plutôt un allié ou un frein à la démocratie ?".

B)

sha

Le 11/05/2016 à 1h07

#25 Signaler
tu ne préférais pas " internet sert-il ou dessert-il la démocratie " , je trouve ça moins vague que allié ou danger qui sont des notions subjective ...par exemple , il n'existe aucune différence entre un terroriste et un résistant , et pourtant un nous embête et l'autre nous rassure dans notre imaginaire .
jerem9211

Le 11/05/2016 à 1h08 (Modifié le 11/05/2016 à 1h10)

#26 Signaler
Pour ce qui est des dangers, je pensais au fait qu'internet peut être un moyen de promouvoir des actions (ou des idées) qui porteraient atteinte aux valeurs ou aux fondements de la démocratie. Je pense au terrorisme par exemple.

C'est un phénomène marginal (qui est par contre amplifié par les media). On ne devient pas terroriste en surfant sur le net.
On ne se transforme pas en anti-démocrate à chaque détour du net.
Les terroristes utilisent tous les media pour faire leur propagandes, surtout le journal télévisé. Car ils savent que s'ils font des actions aux conséquences hélas tragiques, ça sera relayé en non-stop sur les chaines d'information en continue, et ils l'ont bien compris.

Internet n'est qu'un de ces media.

Certes, c'est un phénomène marginal, mais ce que je veux dire, c'est qu'avant internet, la phase de recrutement était plus compliquée, plus longue qu'à notre époque. Certains se radicalisent par haine de la société dans laquelle ils vivent. OK, ça n'a aucun lien avec internet. Mais internet est pour eux un moyen facile de rentrer en contact avec d'autres "haineux de la société" qui semblent les comprendre.

Merci sha! Je vais modifier de ce pas ma problématique, c'est justement ça que je voulais formuler mais je ne trouvais pas les mots justes :)
Sven

Le 11/05/2016 à 1h14

#27 Signaler
tu ne préférais pas " internet sert-il ou dessert-il la démocratie " , je trouve ça moins vague que allié ou danger qui sont des notions subjective ...par exemple , il n'existe aucune différence entre un terroriste et un résistant , et pourtant un nous embête et l'autre nous rassure dans notre imaginaire .

C'est déjà mieux, et moins excessif.
Mais tu dois être un vieux sage.
jerem est un jeune, qui vit dans l'exagération qu'impose son jeune âge :D
oOKaMiZuKOo

Le 11/05/2016 à 1h16 (Modifié le 11/05/2016 à 1h26)

#28 Signaler
Est-ce un allier ou un danger ? (Je trouve le mot danger très excessif).

Tout n'est pas blanc ou noir. Chaque action entraine un effet papillon (voulu ou non).

Je trouve que l'outil internet est un véritable progrès qui concerne l'ouverture à la connaissance, on n'a plus besoin d'aller (et de trouver le temps) à la bibliothèque pour s’intéresser à un sujet, voir même de l’approfondir de chez soi.

N'oublions pas par ailleurs la demande de jerem9211 et son contexte. Il est en 1ère S, il reste dans le schéma classique du devoir avec le "Oui...Mais...Donc". A lui de voir son argumentation et son choix de départ (à savoir "Non ... mais... Donc" ou l'inverse), puis de donner des exemples et/ou des citations d'auteurs ou de philosophes connus. Au lycée, les profs s'en carrent complètement de savoir ce que pense un élève de 1ère, ce n'est pas le fond de sa pensée qui est recherchée mais de la méthode acquise au cours de son cursus puis couchée sur le papier avec la pensée des autres. Tant qu'il s’appuiera sur des personnages reconnus dans l'histoire, et de préférence sur un ton apolitique, voire sur le schéma consensuel étatique, il restera sur le bon chemin ;)

En ce qui concerne la question de la démocratie, idem. Dans le cadre d'un travail d'éducation civique, dans un schéma scolaire validé par l'éducation nationale (et donc l'état), il n'y a pas de doutes à avoir : La démocratie en France est idéale, son système est parfait, on sauve le monde des vilains méchants qui ne pensent pas comme nous. Point..

Donc pas besoin d'extrapoler outre mesure pour répondre au topic, même si j'admets être agréablement (même si pas forcément d'accord sur tout [Normal, je suis con] ) surpris par les développements déjà effectués ci-dessus.

============

Pour ce qui est des pensées de DatNabooh, je reconnais quelque peu la patte d'Etienne Chouard : https://www.youtube.com/watch?v=oN5tdMSXWV8
...Certes, il aborde des notions très instructives, voire même intéressantes et parfois justes. Cependant, sa conclusion (de la vidéo) ne me convainc aucunement ! OK les politiques se servent grassement et sont au dessus des lois qu'ils promulguent, mais ils ne sont pas si bête (tout parti confondu) en comparaison de la population moyenne et/ou basse, et ce n'est pas en donnant le pouvoir à la population (qui décide ? Tranche ? tout le monde ? Bah on est mal barrés) qui n'a pas fait les études suffisantes (et spécialisées selon le cadre décisionnel) et qui se bornera forcément à "Lui possède, j'ai pas, je veux pareil" = impossible (sauf pour le meilleurs des mondes d'Aldous Huxley fait de clones spécialisés, ou encore de robots dénués de sentiments, et donc d'envie) = anarchie = guerre civile.

Perso, la liberté des uns s'arrête là ou commence celle des autres, ça me convient. Tant que je peux parler ou faire des choses sans conséquences aggravante pour autrui, c'est parfait !


Si l'espèce humaine n'a plus de prédateurs (hormis elle-même), peut être faut-il revoir la notion de "hiérarchie de dominance" https://fr.wikipedia.org/wiki/Hi%C3%A9rarchie_de_dominance qui a fait aboutir la civilisation a son état actuel. Rien n'est gravé dans le marbre, mais c'est en se sortant les doigts du cul (et de l'esprit) qu'on avance (faire évoluer les choses), pas en rechignant ou en disant oui mais non parce que j'ai pas.

Crossover

Le 11/05/2016 à 1h21 (Modifié le 11/05/2016 à 1h44)

#29 Signaler
C'est très simple en fait comme réponse:

Si tu es pour la démocratie totale, ça veut dire que n'importe qui (0 limites) peut se présenter à une élection.

Ca inclus de ce fait la liberté d'expression totale pour qu'elle soit vraiment applicable.

Or si Internet est un danger pour la démocratie et donc devrait être supprimée, alors il n' y a plus de liberté d'expression.

La démocratie se basant sur la liberté d'expression, supprimer internet c'est la réduire.


Après, en utilisant moins la logique parfaite (celle qu'utilise les chiffres d'ailleurs), le vrai problème ne se situe pas au niveau du net mais plutôt des personnes qui l'utilisent.

L'internet est un outil, tout comme une arme ou une plume, c'est son utilisateur qui est responsable de son utilisation.



Perso, la démocratie est une douce utopie, il y a trop de gens qui ne pensent qu'a leur gueule en votant -en plus des idiots manipulables- donc ça ne marchera pas.

Un bon dictateur -pas du type Staline/Nixon et donc pas un tyran- est plus efficace qu'une bande d'idiots ou de requins.

Napoléon en est un parfait exemple qui a su tirer la France vers le haut, son seul défaut étant d'avoir été trop gourmand en territoire.
sha

Le 11/05/2016 à 1h27 (Modifié le 11/05/2016 à 1h28)

#30 Signaler
maintenant que tu as la question , Crossover t'a donné la réponse B)
jerem9211

Le 11/05/2016 à 1h34

#31 Signaler
Merci à vous pour vos réponses, si vous souhaitez vous exprimer, n'hésitez pas, je vous lirai demain :)
Dans ce cas, peut-être que la problématique : "En quoi internet est-il un lieu de démocratie ?" serait plus adaptée ?
Sven

Le 11/05/2016 à 1h37 (Modifié le 11/05/2016 à 1h38)

#32 Signaler
Merci à vous pour vos réponses, si vous souhaitez vous exprimer, n'hésitez pas, je vous lirai demain :)
Dans ce cas, peut-être que la problématique : "En quoi internet est-il un lieu de démocratie ?" serait plus adaptée ?

Là, tu orientes la question et tu donnes déjà ton avis, sans peut-être t'en rendre compte.

Putain maintenant que j'y pense: On serait pas tous en train de faire un de ses devoirs de Français par hasard !?!

Bah oui, sauf que c'est un devoir d'éducation civique, il l'a dit |D

Mais il va nous faire des cadeaux, il va nous inviter à sa soirée Jet Set |D
Crossover

Le 11/05/2016 à 1h43 (Modifié le 11/05/2016 à 1h46)

#33 Signaler
Ce message a été masqué par son auteur. Cliquez pour l’afficher.
Merci à vous pour vos réponses, si vous souhaitez vous exprimer, n'hésitez pas, je vous lirai demain :)
Dans ce cas, peut-être que la problématique : "En quoi internet est-il un lieu de démocratie ?" serait plus adaptée ?

Là, tu orientes la question et tu donnes déjà ton avis, sans peut-être t'en rendre compte.

Putain maintenant que j'y pense: On serait pas tous en train de faire un de ses devoirs de Français par hasard !?!

Bah oui, sauf que c'est un devoir d'éducation civique, il l'a dit |D

Mais il va nous faire des cadeaux, il va nous inviter à sa soirée Jet Set |D

J'avais répondu qu'en lisant seulement le titre, ayant sur le coup une réponse concise à un sujet intéressant et d'actualité. |D

Sinon ouais carrément, je propose même de la transformer en soirée Jet Set Dealabs si y'a pas assez de gens B)
sha

Le 11/05/2016 à 1h44

#34 Signaler


Mais il va nous faire des cadeaux, il va nous inviter à sa soirée Jet Set |D

tain :o j'avais pas fait le rapprochement avec le sujet " grosse soirée" ...c'est bon ça :D
oOKaMiZuKOo

Le 11/05/2016 à 1h46 (Modifié le 11/05/2016 à 1h50)

#35 Signaler
Merci à vous pour vos réponses, si vous souhaitez vous exprimer, n'hésitez pas, je vous lirai demain :)
Dans ce cas, peut-être que la problématique : "En quoi internet est-il un lieu de démocratie ?" serait plus adaptée ?

Je resterai au sujet initial (ta question) dont tu peux prendre note (et inspiration) ici : http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/citoyen/enjeux/media-democratie/internet-bienfait-ou-danger-pour-democratie.html


J'ai like Crossover, mais uniquement pour ces passages (les autres étant plus engagés) :

Si tu es pour la démocratie totale, ça veut dire que n'importe qui peut se présenter à une élection.
Ca inclus de ce fait la liberté d'expression totale pour qu'elle soit vraiment applicable.
Or si Internet est un danger pour la démocratie et donc devrait être supprimée, alors il n' y a plus de liberté d'expression.
La démocratie se basant sur la liberté d'expression, supprimer internet c'est la réduire.

Il y a aussi cette notion (dans ton argumentation) qui est intéressante dans le cadre des droits et des devoirs du citoyen :

L'internet est un outil, tout comme une arme ou une plume, c'est son utilisateur qui est responsable de son utilisation.

Mais il va nous faire des cadeaux, il va nous inviter à sa soirée Jet Set |D
tain :o j'avais pas fait le rapprochement avec le sujet " grosse soirée" ...c'est bon ça :D

J'espère que je serai invité après l'aide apportée (que nenni, c'est lui qui décide) |D
Crossover

Le 11/05/2016 à 1h54

#36 Signaler
Ce message a été masqué par son auteur. Cliquez pour l’afficher.
Merci à vous pour vos réponses, si vous souhaitez vous exprimer, n'hésitez pas, je vous lirai demain :)
Dans ce cas, peut-être que la problématique : "En quoi internet est-il un lieu de démocratie ?" serait plus adaptée ?

Je resterai au sujet initial (ta question) dont tu peux prendre note (et inspiration) ici : http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/citoyen/enjeux/media-democratie/internet-bienfait-ou-danger-pour-democratie.html


J'ai like Crossover, mais uniquement pour ces passages (les autres étant plus engagés) :

Si tu es pour la démocratie totale, ça veut dire que n'importe qui peut se présenter à une élection.
Ca inclus de ce fait la liberté d'expression totale pour qu'elle soit vraiment applicable.
Or si Internet est un danger pour la démocratie et donc devrait être supprimée, alors il n' y a plus de liberté d'expression.
La démocratie se basant sur la liberté d'expression, supprimer internet c'est la réduire.

Il y a aussi cette notion (dans ton argumentation) qui est intéressante dans le cadre des droits et des devoirs du citoyen :

L'internet est un outil, tout comme une arme ou une plume, c'est son utilisateur qui est responsable de son utilisation.

Mais il va nous faire des cadeaux, il va nous inviter à sa soirée Jet Set |D
tain :o j'avais pas fait le rapprochement avec le sujet " grosse soirée" ...c'est bon ça :D

J'espère que je serai invité après l'aide apportée (que nenni, c'est lui qui décide) |D

Au moins tu fait la part des choses, ce qui n'est qu'apréciable ;)
sha

Le 11/05/2016 à 1h55 (Modifié le 11/05/2016 à 1h55)

#37 Signaler

Mais il va nous faire des cadeaux, il va nous inviter à sa soirée Jet Set |D
tain :o j'avais pas fait le rapprochement avec le sujet " grosse soirée" ...c'est bon ça :D

J'espère que je serai invité après l'aide apportée (que nenni, c'est lui qui décide) |D

bah y faut qu'il nous l'ait ce BAC hein ...sinon ça va reporter du coup :D
Mikimiki

Le 11/05/2016 à 4h21 (Modifié le 11/05/2016 à 19h33)

#38 Signaler
Internet est un fabuleux espace d’échange. De ce fait beaucoup de personnes peuvent débattre, s’échanger des idées pour faire avancer les choses.
Cela ne plait bien sûr pas aux personnes au pouvoir dont le but est d’y resté, ils vont donc tout faire pour essayer de contrôlé l’opinion public et empêcher le maximum de personnes à s’intéresser aux affaires d’Etat en attirant le public sur des choses banales ou futiles par un déluge continuel de distractions, de divertissements et d’informations insignifiantes (sexe, sport, célébrités…). JJ Rousseau et Proust avant déjà prédit cela !
Des exemples de contrôle de l’opinion public :
- Cacher l’information : TAFTA/TTIP : le traité trans-atlantique qui vient d’être fuité https://www.ttip-leaks.org/ , la directive européenne qui permet de punir ceux qui lance des alertes comme les « panama papers » http://www.lesoir.be/1181129/article/economie/2016-04-14/secret-des-affaires-directive-adoptee-au-parlement-europeen , puis n’oublions qu’en juillet 2014 les médias avaient mentis https://www.youtube.com/watch?v=cD_d2t_zVKg
- Censurer : par exemple http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2016/02/15/canal-inventaire-des-sujets-interdits-sous-lere-bollore/ , sans compter les infos qui concernent Israël, la Syrie, la Russie, la Chine… où les informations doivent être très orientés.
- N’annoncer que les bonnes nouvelles pour ne pas inquiéter les personnes et d’éveiller des soupçons (et bien sûr s’auto-félicité)

Mais internet, c’est assez vaste pour permettre à qui le souhaite de débattre, contourner ces contrôles de l’opinions publics (via les médias alternatifs). Le débat à plusieurs, avec des classes sociales différentes, permet de former des sortes de « groupes d’Habermas » permettant in fine atteindre une solution au débat. Internet permet aussi de lancer des pétitions et d’être une alternative au parlement (qui avouons-le est souvent vide) : https://www.regardscitoyens.org/nosdeputes-fr/ ; nombre de votant pour la loi sur le renseignement : http://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/(legislature)/14/(num)/1108 (rappel : il y a 577 députés).

Alors finalement, internet sert-il la démocratie ? Oui si nos représentants veulent bien adopter « l’initiative populaire » c’est-à-dire un système qui permet d’adopter une loi si le nombre de signature fixé à l’avance est atteint sur un intervalle de temps donné.
Ou bien éjecté les élus et débattre et voter via internet ou dans des locaux (utopiques).
jcduso

Le 11/05/2016 à 9h07

#39 Signaler
De mon point de vue, Internet est devenu un réel danger pour la démocratie depuis l'apparition des réseaux sociaux à grande échelle.
Ceci a permis de rassembler en 1 point du maillage Internet toute la population de la terre.
Je parle bien entendu de Facebook, qui a été le premier à rassembler autant de monde, mais il y a aussi tous les autres maintenant comme Twitter...
Je parle de danger car sur ce type de réseau, les informations fusent à toute allure, tous les sujets y passent. Rien n'est vérifié et tout se partage à la vitesse de la lumière.

Tiens un exemple avec Facebook qui a été un outil déclencheur du printemps arabe.
La Tunisie, l'Egypte.. rêvaient de démocratie, elles l'ont fait avec l'arrivée de Facebook, elles ont provoquées leur révolution grâce à ce réseau.
Le peuple a parlé, il veut être écouté... bref ça changé quoi ?
Maintenant les régimes ont compris que internet (les réseaux sociaux) est un réel danger, et donc qu'il vaut mieux s'en servir et de le contrôler.
oOKaMiZuKOo

Le 11/05/2016 à 12h23 (Modifié le 11/05/2016 à 12h33)

#40 Signaler
De mon point de vue, Internet est devenu un réel danger pour la démocratie depuis l'apparition des réseaux sociaux à grande échelle [...] tout se partage à la vitesse de la lumière

Pour ce qui est de la partie de gras, je trouve au contraire que c'est une avancée. Le monde va aujourd'hui plus vite, et la technologie en est à la fois la cause et le moyen. Et personne aujourd'hui (dans les pays "riches"), dans le monde "actif" ne peut s'en passer.

Disons que l'informatique a profondément modifié l'humanité, et si vite que cela provoque un bouleversement trop rapide pour une adaptation immédiate face à l'évolution de notre espèce qui a mis des milliers d'années à se bâtir et à fonctionner sans elle, mais on y viendra.

Il suffit de voir dans le secteur de l'emploi, les métiers à forte valeur ajoutée ne peuvent plus s'en passer, une profonde modification du milieu du travail s'est établie, quand certains métiers s'effacent, d'autres se créent ou se transforment (Cf Lavoisier).

A titre humain : Un des effets notable d'internet est que l'homme n'a jamais été aussi connecté de son histoire, mais ne s'est en parallèle jamais senti aussi seul !

Les réseaux sociaux sont à la fois un atout et un danger. Mais c'est comme tout, c'est ce que l'on (au sens large) en fait qui défini si c'est bien ou mal. De plus, cela modifie aussi profondément l'état établi des cultures et sociétés diverses, rassembler sur une seule plateforme engendre une homogénéisation à court et moyen terme des idées de sociétés jusqu'ici pluriculturelles, et de visions jusqu'alors très différentes.

On pourrait avancer les effets "néfastes" de la pensée unique, mais en contrepartie, les "bienfaits" de pouvoir enfin rassembler les peuples pour se comprendre et échanger sans la barrière de la langue et de leurs cultures : connaissance = savoir = sagesse).

C'est un autre débat, et pour l'instant impossible à résoudre par manque de recul, mais je trouve cette notion intéressante.

Au sujet des gouvernements, ça les chamboule et c'est normal, cet effet jusqu'ici contrôlé et contenu de la pensée étatique est mis à mal par possibilité pour tout à chacun (ou presque) d'avoir un autre point de vue. Mais ne nous leurrons pas, notre génération est la 1ère de tout temps à avoir eu cette incroyable et fantastique opportunité. Fût un temps où les dictatures brulaient les livres ou les sages (car dangereux). Aujourd'hui même limité (impossible à supprimer), internet conserve tout de même une puissance et un potentiel inimaginable.



Un autre exemple de profonde modification de notre société humaine à travers la technologie, c'est le Big DATA.

- Étudier les habitudes de tout à chacun afin d'en faire des statistiques qui optimisent au mieux la cible commerciale est un danger de la vie privée d'autrui, et donc de nos libertés.

- Mais en parallèle, l'homme est de par sa nature faillible : dans le domaine médical, en croisant les maux de l'humanité entière, on aura plus besoin de médecins, avec nos symptômes et notre suivi (tracé, fiché, etc.. et ce pour l'éternité), le diagnostique n'en sera que plus pertinent et "froid" (plus de sentiments, juste des faits). Les médecins perdront leur travail, mais en parallèle, l'humanité n'aura jamais été en meilleure santé.



Encore une fois, tout n'est pas blanc ou noir. on a pas attendu internet (bien qu'il ai accéléré et maximisé cet effet) pour ficher la population au niveau global alias J. Edgar Hoover.

Au demeurant, et de manière infini et universelle : "L’information c'est le pouvoir"....

.... reste à savoir du choix de son utilisation, pour faire avancer par sagesse les choses (évolution) ou à l'inverse les utiliser égoïstement (recul des droits universels au bénéfice du plus petit nombre).

Laisser une réponse

Des champs obligatoires n’ont pas été remplis, ou l’ont été incorrectement.