Vous êtes + de 30 000 à nous suivre sur Twitter, merci ! Une enceinte Bose Soundlink Mini II à gagner sur notre compte, c'est par ici !

[EXPLICATIONS] La 4K, viable ou non ?

Posté par DatNabooh le 22/10/2015 à 1h10

[EXPLICATIONS] La 4K, viable ou non ?

Le 22/10/2015 à 1h10

Le 22/10/2015 à 1h46

Bonjour/bonsoir, les dealabiens!

Ce guide a pour but de vous aider et de vous accompagner dans la décision d’acheter oui ou non un écran 4K. Il y sera abordé des notions techniques importantes, afin d’accompagner les plus néophytes dans ce domaine pour un futur choix, tout en évitant les griffes du marketing, qui avouons-le, s’est déjà bien occupé de l’univers audiovisuel en ce qui concerne les nouvelles technologies 4K! En effet, je vois beaucoup trop de suppositions et de théorie complètement aberrantes sortant de la bouche de faux connaisseurs voir mêmes de vendeurs, qui peuvent bien souvent conduire à un achat impulsif de personnes non initié dans ce domaine. Certains passages pourront paraitre lourd à digérer, mais ils servent tous à justifier les explications sur la 4K.

SOMMAIRE :

1-La Sainte Trinité
-Taille, résolution, définition
+bonus : le rapport entre l’imprimerie et la télévision
-Le taux de rafraichissement
-Les types de dalles
-L’upscaling 1080p vers 4K

2-Plus c’est long, plus c’est bon?
-Taille d’écran et marketing
-La triche des constructeurs
-La 4K, une technologie intermédiaire?

3- 4K, le changement c’est maintenant?




C’est parti!


1-La Sainte Trinité

-Taille, résolution, définition :



Ces 3 caractéristiques, très importantes, concernent absolument tous les écrans, vu qu’il s’agit de quelque chose d’ancré dans sa création, des données physiques présentes dans l’écran.

-La taille d’un écran s’exprime le plus souvent en pouces, dans sa diagonale.Un pouce est égal à 2.54 cm. Ainsi, un écran TV de quarante pouces mesure, d’un angle à son angle opposé, 101,6 centimètres

-La résolution d’un écran s’exprime en pixels par pouce ( ppp. Son équivalent anglais est ppi, pour pixels per inch ). C’est le nombre de pixels qui se trouve sur une ligne de pixels ( horizontal ou vertical )de l’écran, sur la distance d’un pouce.

-La définition d’un écran, c’est son nombre de pixels en longueur x hauteur. Par exemple, un écran full HD à une définition de 1920x1080, 1920 pixels de longueur, et 1080 pixels de hauteur.

NB : certains se diront sans doute « attends, t’aurais pas confondu résolution et définition? Non parce que sur Windows, 1920x1080 correspond à une résolution et.... » NON! Il s’agit d’une déformation professionnelle qui est rentrée dans les mœurs. Le véritable terme est définition. D’ailleurs, HD veut bien-dire haute définition non? Et non pas haute résolution.




Le rapport entre ces 3 termes est... qu’ils sont interdépendants ! Comprenez que si vous définissez vous même deux valeurs comme fixes, la troisième sera obligatoirement définie à cause des deux précédente. Pas assez clair? Un exemple.

Admettons que je veuille m’acheter un écran de 20 pouces, d’une définition de 1920x1080. Grâce à un calculateur de ppp ( https://www.sven.de/dpi/ ), j’en déduis que l’écran possède 110 pixels par pouces. Maintenant je choisis de m’acheter un écran de la même définition, mais deux fois plus grand, à savoir 40 pouces. Je me retrouve avec un nombre de pixels par pouces deux fois moins importants, à savoir 55 ppp.

Et on peut prendre le problème de l’autre sens. Je veux un écran 4K ( 3840x2160 en définition ) avec 88 pixels par pouces. Sa taille sera obligatoirement de 50 pouces ( 127 cm, calculé via le site donné plus haut ). Si je veux le double de pixels par pouces, à savoir 176 ppp, sa taille sera diminuée par deux, étant donné qu’il faut concentrer deux fois plus de pixels dans une même distance, donc l’écran fera 25 pouces.




Quel est l’intérêt de connaitre ceci, me direz-vous? C’est simple, cela va nous permettre de mesurer l’intérêt de posséder un écran d’une résolution importante, à travers les limitations imposées par nos yeux. Cela va donc inclure des notions de pixels par pouces, mais également de distance de visionnage. Des théories scientifiques s’accordent sur le fait qu’un humain avec une vision normal ne discernerait plus la différence au délà de 300 pixels par pouces.

On va partir comme base, sur un écran de téléphone portable de 5 pouces en full HD. On est déjà à 440 pixels par pouces. Bien plus important qu’une TV non? Mais il faut prendre en compte que l’on tient le plus souvent notre téléphone proche de notre visage.

A contrario, une TV 4K de 50 pouces posséderait 88 pixels par pouces. Cependant, on regarde la télévision à une distance relativement élevée.




Il est donc important, en premier lieu, de choisir une télévision selon sa distance de visionnage. Ainsi, si vous prenez une TV 4K, vous pouvez parfaitement partir sur un modèle humble, un beau 40 pouces, tant que vous ne la regarderez pas à 10 mètres. À l’inverse, il est préférable de prendre une grande télévision si vous vous situez loin de cette dernière.

Cependant, cette donnée est à prendre avec des pincettes. En effet, à une certaine distance, on ne distinguera peut être pas une énorme différence avec de la full HD, ce qui ne veut pas dire que la différence n’existe pas. Les pixels sont physiquement présents dans la dalle d’écran, et il en résultera quand même une qualité d’image bien plus importante, bien plus vive et fourmillante de bien plus de détails. De plus, il faut savoir qu’il est difficile en tant que particulier d’évaluer cette notion, sachant que quasiment aucun contenu natif 4K n’est actuellement disponible dans le commerce en France.





Bonus, le rapport entre l’imprimerie et la télévision

Le monde de l’imprimerie fonctionne exactement comme une dalle d’écran. Au lieu de parler de pixels par pouces, on parle de points ( d’encre ) par pouces ( ppp également ). Son équivalent anglais est dot per inch ( dpi, dont vous avez surement déjà entendu parler ! ). En effet, l’encre étant une matière onéreuse, les documents imprimés ne sont pas constitués d’énormes aplats de couleur, mais de plein de points superposés, de 4 couleurs différentes. Cyan, Magenta, Jaune, Noir ( CMJN ).

Si ces couleurs ont été choisies, c’est tout simplement car ce sont les 4 couleurs qui permettent, combinées, de reproduire le plus de teintes différentes. Elles sont issues justement des différentes fusions possibles entre le RGB ( red, green, blue, a savoir les couleurs principales du spectre de la lumière, et donc les couleurs émises par nos écrans! ) comme l’illustre ce schéma :


Mais que fait le noir en plus? Et bien, comme vous pouvez le constater dans le schéma précédent, la combinaison des couleurs CMJ ne permet pas d’obtenir un noir parfait, mais plutôt un marron très foncé. Ainsi, on a rajouté un noir pur dans les couleurs des imprimantes pour pallier ce souci. Du coup, la superposition des points de couleurs CMJN, selon leurs tailles, donne des couleurs différentes. Voici un point d’impression grossi à la loupe pour illustrer tout ça, que l’on appelle « trame »:



Et, tout comme les écrans TV, à usage différent, densité de points différente! Ainsi, un vulgaire journal possède un tramage de 30 points par pouces. Un magazine de bonne qualité lui, est imprimé à 300 points par pouces.

Les images web elle, sont le plus souvent à 72 pixels par pouces, et donc une fois imprimés, donne 72 points par pouces. Pourquoi 72? Car déjà, moins une image a de ppp, plus elle est légère, ce qui convient parfaitement au web. Et également car la majorité des anciens écrans avaient une densité de pixels proche de 72 ppp. De nos jours, pour un écran de 24 pouces en full HD, on est à une densité de pixels de 91ppp.

On estime qu’une qualité d’impression correcte se situe aux alentours de 150ppp.

Voilà, c’était le petit bonus point culture !




-Le taux de rafraichissement :

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un taux de rafraichissement? C’est la fréquence à laquelle les images sont mises à jours sur nos écrans. Imaginez, vous regardez une vidéo. Une vidéo, ce n’est ni plus ni moins qu’une succession d’image. Et bien, plusieurs dizaines de fois par seconde, l’image est mise à jour pour afficher la suivante, et c’est cette fréquence de mise à jour de l’image qui définit le taux de rafraichissement. Évidemment, c’est tellement rapide que c’est indiscernable à l'oeil nu, à moins de s’amuser à afficher des fréquences extrêmement basses en bidouillant sur son PC ou sa télé.

Un taux de rafraichissement se définit en Hertz. Ainsi, un écran 60 Hz met à jour son affichage 60 fois par seconde. Un 24 Hz, 24 fois par seconde.




Mais qu’est ce qu’apporte un taux de rafraichissement élevé? Et bien, il permet tout d’abord d’avoir une image qui parait plus fluide, et élimine la rémanence. La rémanence, c’est une espèce de flou, ou de traîné qui apparait lors de mouvements rapides à l’écran. Voici un exemple :


Cet effet dépend non seulement du taux de rafraichissement de l’écran, mais également de sa qualité et de son type.

Il faut voir le rafraîchissement d’un écran comme un balayage qui s’effectue de haut en bas, et qui met à jour les pixels au fur et à mesure qu’il passe dessus pour afficher l’image suivante. Sachant que sur un écran 4K, il y a deux fois plus de pixels en longueur et en largeur qu’un écran full HD, il faut bien tenir compte de son taux de rafraichissement! Le taux le plus commun que l’on trouve sur un full HD est de 60Hz, il est donc important de bien faire attention de prendre un écran 4K avec un taux de rafraichissement de 120 Hz pour obtenir des résultats comparables en terme de qualité.




-Les types de dalles

Les dalles d’écrans sont composées de technologies différentes. LED, Plasma, LCD... Sans rentrer dans les détails, voici un article très intéressant sur les avantages et inconvénients des différents types : http://blog.boulanger.fr/high-tech-multimedia/plasma-lcd-ou-led-quel-ecran-plat-choisir/

Même si ce ne sont pas les seuls types de dalles, ce sont les plus communes, et les plus accessibles financièrement parlant au grand public.




-L’upscaling 1080p vers 4K

Comme j’en ai parlé auparavant, un écran possède un certain nombre de pixels, et une vidéo également. Mais qu’est-ce qui se passe si je diffuse une vidéo d’une définition inférieure à celle de l’écran?

Imaginons que je diffuse une vidéo de 1024x768 sur un écran full HD en plein écran, 1920x1080. La vidéo ne va pas être nette et pixelisée. Pourquoi? Car les pixels de la vidéo ne « s’aligneront » pas correctement avec ceux de l’écran. Du coup, l’écran va essayer d’adapter la vidéo en redécoupant les pixels à l’arrache, en résultant un résultat qui n’est pas agréable à l’œil.




L’upscaling corrige ce problème, et grâce à des algorithmes, va permettre un redécoupage propre de l’image, en faisant en sorte que les pixels s’alignent en étant découpés de manière à ne pas altérer la qualité de l’image originale :


Il faut savoir que l’upscaling d’une vidéo 1080p vers 4K est relativement simple. En effet, l’écran 4K possédant 4 fois plus de pixels qu’une vidéo 1080p, cela veut tout simplement dire qu’un pixel de la vidéo 1080p occupera 4 pixels de l’écran. S’ensuivent des algorithmes et des surcouches pour améliorer la qualité finale de l’image, et vous avez votre upscaling. Le résultat est beaucoup moins probant avec des définitions de vidéos ne possédant pas le même ratio que l’écran 4K, car du coup, un pixel de l’écran peut se retrouver avec des espèces de demi-couleurs dans un seul pixel.

Du coup, même si un 1080p upscalés possédera une qualité correcte, rien ne vaudra une vraie vidéo 4K, ou les pixels s’aligneront naturellement à l’écran sans travail logiciel derrière. Malheureusement, le contenu 4K dans le commerce est extrêmement rare, voire inexistant.





2-Plus c’est long, plus c’est bon?


-Taille d’écran et marketing

Revenons-en à nos tailles d’écrans. En omettant la relation « distance de visionnage/qualité d’image perçu », j’entends constamment dire qu’« avoir un grand écran c’est mieux! »

Et bien, ce n’est pas totalement vrai, dans la mesure où le marketing a vite compris que c’est ce qui intéresse le consommateur. Je vous ai expliqué l’importance du taux de rafraîchissement, et d’avoir une dalle de bonne qualité.



Ce que les gens ne savent pas, c’est que beaucoup d’écrans 4K bas de gamme/moyen de gamme sont vendus avec un rafraîchissement de 60Hz ( convenable pour la full HD, discutable pour le 4K ), et des qualités de dalle plus que discutable. Nous sommes sur une technologie naissante, le but d’une entreprise, c’est de vendre l’image de son produit, en omettant les défauts possibles au consommateur néophyte.

Quel est l’intérêt d’acheter un grand écran 4K, avec un taux de rafraîchissement égal à celui d’un écran full HD, et donc inférieur en terme de qualité dû au nombre plus important de pixels à rafraîchir, sans réel contenu 4K disponible, pour au final une qualité de visionnage qui peut être égal, voir même inférieure à celui d’un full HD pour les écrans de très mauvaise qualité?


Quitte à choisir un écran 4K actuellement, il est plus intéressant de partir sur une taille relativement humble, avec des fonctionnalités abouties, qu’un écran géant à petit prix, avec une qualité de visionnage moyenne voir mauvaise. À moins d’êtres prêts à débourser plus de 2000e pour du haut de gamme. Mieux vaut un peu d’huile de coude pour rapprocher le canapé d’un plus petit écran de qualité, qu’un investissement équivaut dans un grand écran qui ne vaut pas le coup.



-La triche des constructeurs

Justement, parlons en des données constructeur, qui n’hésitent pas à jouer sur les mots pour faire dire à la fiche technique des choses totalement erronées. Je parle des messages affichés en gros sur la boite du genre « TruMotion 240 Hz », qui va faire croire à son consommateur que « trop bien! J’ai un écran 240Hz! » Sauf que c’est totalement faux.



Les écrans 4K 240 Hz bas prix n’existe pas. Le mieux disponible à prix abordable, à ma connaissance, c’est du 120Hz. les soi disant 240Hz voir plus vanté par les constructeurs sont simulés, par différentes manières. Que ce soit l’ajout d’images noires entre chaque frame d’une image pour accentuer un effet de fluidité, ou l’utilisation du frame interpolation. Ce dernier consiste à rajouter une image entre-deux, qui est calculé selon la précédente et la suivante, une sorte d’image intermédiaire. Le sentiment de fluidité sera certes accentué, mais on est loin de la qualité d’une véritable dalle 240Hz, et sans les avantages qui vont avec un réel taux de rafraîchissement important. Comprenez par là qu’une dalle de mauvaise qualité qui se vante comme 240Hz peut très bien posséder des effets de rémanences. Pire encore, le frame interpolation peut très bien accentuer ce phénomène.

Voici un article des numériques expliquant tout ça en détail, et indiquant clairement que l’indication des fiches technique est loin de représenter réellement la qualité de l’écran, qui dépend de beaucoup de paramètres différents:
http://www.lesnumeriques.com/tv-televiseur/ameliorer-fluidite-nettete-sur-tv-comment-fonctionne-a2123.html



Sans oublier évidemment, que la plupart des modèles d’expositions que vous pouvez voir dans les magasins, par exemple chez les arnaqu... Boulanger, diffuse bien évidemment des vidéos réellement 4K en boucle fournis par les constructeurs, plutôt que d’afficher du 1080p upscalé, qui est le type de contenu dont l’utilisateur lambda devra se contenter le temps que le format 4K se développe. Ne vous attendez certainement pas, même en y mettant un bon prix, à retrouver cette même qualité chez vous, sans avoir de vidéo 4K native.



-La 4K, une technologie intermédiaire?

Une discussion qui revient de plus en plus, selon le fait que la NHK, chaine de télévision japonaise, commencerait déjà à évoquer le développement des télés 8K, prévu pour 2018/2019. Ce qui remet en doute la légitimité de s’acheter une TV 4K actuelle.

Personnellement, je remets en doute ce genre d’arguments. Tout d’abord parce que nous sommes encore aux prémices des technologies permettant d’adapter la 4K convenablement. Nos ordinateurs parviennent tout juste à afficher de la 4K avec les cartes graphiques récentes. La 4K n’est pas encore implantée dans les foyers. Sans oublier la taille qui serait alors gigantesque des fichiers vidéo, ou même un simple Blu-Ray double couche ne suffirait certainement pas à contenir un film 8K. La télévision est une technologie dépendante de beaucoup d’autres milieux, c’est donc totalement inutile de vouloir allez plus vite que les autres, si au final, on se retrouve avec une télé surpuissante, mais dont on ne peut pas profiter.

Je pars également du principe que, si on considère que d’ici quelques années, une évolution technologique continuera de remplacer nos équipements, n’importe quel objet électronique est du coup « une technologie intermédiaire ». Si on commence à se dire « je n’achète pas car d’ici quelques années, ça sera dépassé », et bien dans ce cas, on n’achète plus rien...




3- 4K, le changement c’est maintenant?

Je terminerais là-dessus. La 4K s’annonce comme une technologie prometteuse, qui va sûrement permettre d’améliorer notre quotidien devant nos écrans, au même titre que le passage du SD à l’HD.

Cependant, c’est encore une technologie très jeune, avec tous les problèmes qui s’ensuit. Manque de contenu exploitant pleinement les capacités des écrans 4K, fiabilité non évaluée sur le long terme, marketing dégoulinant de partout visant à tromper le consommateur peu averti, pseudo bonnes affaires pour vendre des écrans à la qualité discutable. Le terme 4K est un argument de vente encore injustifié.

À vrai dire, l’utilité d’un écran 4K se révèle dans un seul cas : si vous avez un PC gamer puissant, branché à votre TV, pour faire tourner vos jeux en 4K natif. Actuellement, à moins d’avoir beaucoup d’argent et d’être prêt à mettre un prix aberrant pour un écran 4K, l’achat ne vaut pas le coup. La 4K va surement encore évoluer, alors il vaut mieux encore patienter plutôt que de faire office de cobaye.

Voilà, j’espère que mes explications vous auront guidé dans la décision de votre achat, et auront éclairci votre lanterne sur les points d’ombres que pouvait posséder ce domaine pour vous!

35 commentaires

NOUVELLE REPONSE

Nombre de réponses par page

Ce paramètre s’applique automatiquement à l’ensemble des sujets.

Flux RSS des réponses

DatNabooh

Le 22/10/2015 à 1h26

#1 Signaler
Sacré boulot apparemment !
J'allais me coucher donc je lirais ça demain, mais bravo ! ^^

Merci bien!

Ca m'a pris trois bonnes heures, le temps de faire le plan du texte, et de me rappeler de tout mes ( lointains ) cours d'informatique et d'infographie :D

Prenez votre temps pour lire tout ça, ça fait un peu indigeste sur le moment, mais j'ai fait en sorte que cela reste compréhensible pour tous!
Sinker

Le 22/10/2015 à 1h32

#2 Signaler
Acheter un écran 4K fait absolument partie de mes plans dans les prochaines années |D mais sympa à lire rien que pour avoir quelques notions, +2 :D
DatNabooh

Le 22/10/2015 à 1h35 (Modifié le 22/10/2015 à 1h44)

#3 Signaler
Acheter un écran 4K fait absolument partie de mes plans dans les prochaines années |D mais sympa à lire rien que pour avoir quelques notions, +2 :D

Yep, de toute manière, ça finira comme le passage de la SD à la HD! Tout le monde finira par passer à la 4K, mais le prix à payer et son utilité pour l'instant n'est pas justifié. Il y a encore trop de points d'ombres dans cette technologie naissante, et trop peu de contenu 4K pour rendre ces écrans attrayants.

Je m'en prendrais bien évidemment un aussi! Enfin, je vais attendre que les prix baissent un peu, parce qu'ils sont bien beau leurs écrans 4K incurvés à 3000e, mais avec ça je me paye une voiture moi :D

EDIT: j'ai essayé d'aérer du mieux possible mon texte, afin d'éviter d'avoir un énorme pavé -_-'

EDIT 2: titre modifié, plus en rapport avec le contenu!
Creni

Le 22/10/2015 à 9h09

#4 Signaler
La HD permettait déja de voir les points noirs des acteurs...qu'allons nous voir au dela de ça que notre cerveau pourra enregistré lorsque les images vont bouger.
La 4k, c'est surement bien quand ton écran fait 3m de diagonal, mais pour le moment au vue du prix et du gain par rapport à la hd, je te rejoint sur le fait que je ne vais pas y passer avant quelque temps.
Dealhunter

Le 22/10/2015 à 9h26

#5 Signaler
Pfiou, gros boulot, bien joué !! Merci pour le sujet, je vais lire ça dès que j'aurai un peu de temps libre ! :)
julien91

Le 22/10/2015 à 9h33

#6 Signaler
juste bravo!
nikox974

Le 22/10/2015 à 9h45

#7 Signaler
Superbe article merci.
baba91

Le 22/10/2015 à 9h47

#8 Signaler
Beau boulot


Mais le probleme est le contenus .

ils nous font chier avec leurs 4K alors que les chaines (tnt) ne sont même pas toute en vrai HD
BruceFeuillette

Le 22/10/2015 à 9h49

#9 Signaler
Pour que ça vaille le coup, il faudra passer à l'OLED. Parce qu'une grande image détaillée avec du noir qui est gris, c'est rigolo 30 secondes mais bon.
Korb

Le 22/10/2015 à 10h00

#10 Signaler
Merci pour les explications.
Ca me fait penser que pour le taux de rafraichissement : le 100Hz donne un effet site com :S (l'impression que j'ai chez des amis quand je regarde les films sur leur TV).
Je me demande si avec des taux plus élevé ça fait la même chose ?
BruceFeuillette

Le 22/10/2015 à 10h02

#11 Signaler
Ce n'est pas le 100Hz, c'est le Motion Flow. Ça rend l'image "fluide" en donnant un rendu camescope.
Personnellement, le seul moment où je l'active c'est sur les matchs de foot à cause des forts travelings. Le reste du temps c'est coupé.
Floppy

Le 22/10/2015 à 10h06

#12 Signaler
Je vais lire ça dès que j'aurais un peu de temps.

Merci ;)
Thaots

Le 22/10/2015 à 10h09

#13 Signaler
Effectivement upscale de 1080p en 4K ça se fait bien. Mais la plupart des chaines dites "HD" c'est du 720p non ? Du coup bof ?
cyril5689

Le 22/10/2015 à 10h11 (Modifié le 22/10/2015 à 10h12)

#14 Signaler
Effectivement upscale de 1080p en 4K ça se fait bien. Mais la plupart des chaines dites "HD" c'est du 720p non ? Du coup bof ?
Les chaines HD de la TNT sont en 1080i. C'est de l'entrelacé, le rafraichissement est donc moins élevée.
elale59

Le 22/10/2015 à 10h27

#15 Signaler
La morale de cette histoire les enfants, c'est que même si un chinois vous propose une box 4K 16 coeurs avec 32 Go de RAM, tout ça pour à peine 100 €...,

dites NON !! :D :D :D
Korb

Le 22/10/2015 à 10h37

#16 Signaler

BruceFeuillette a écritAfficher l'intégralité de la citation

Ce n'est pas le 100Hz, c'est le Motion Flow. Ça rend l'image "fluide" en donnant un rendu camescope.
Personnellement, le seul moment où je l'active c'est sur les matchs de foot à cause des forts travelings. Le reste du temps c'est coupé.

Ha ok merci.
readymade

Le 22/10/2015 à 13h40

#17 Signaler
La 4k sur la TNT ce sera a partir de 2018.
Mais bon après faudra aussi produire du contenu 4k.
Quant au bluray 4k, on les aura pour 2016
nonoTreat

Le 22/10/2015 à 14h11 (Modifié le 22/10/2015 à 14h11)

#18 Signaler
Acheter un écran 4K fait absolument partie de mes plans dans les prochaines années |D mais sympa à lire rien que pour avoir quelques notions, +2 :D

Crois moi, ça vaut le coup B)

par contre on paie cher en GPU après ... -_-'
Sinker

Le 22/10/2015 à 15h09

#19 Signaler
Acheter un écran 4K fait absolument partie de mes plans dans les prochaines années |D mais sympa à lire rien que pour avoir quelques notions, +2 :D

Crois moi, ça vaut le coup B)

par contre on paie cher en GPU après ... -_-'

Je veux bien te croire mais sans télé et dans un 9m² l'intérêt est limité |D
Orifils

Le 22/10/2015 à 15h47 (Modifié le 22/10/2015 à 16h00)

#20 Signaler
Je suis content d'avoir vu ce sujet. Bien que je n'aie pas de télé, j'aime toujours apprendre des choses.
DatNabooh, je te remercie car aujourd'hui, j'ai beaucoup appris grâce à toi.

Bravo !
BruceFeuillette

Le 22/10/2015 à 16h14

#21 Signaler
Un truc que je n'ai pas vu dans ton explication : le décodeur 4K.
Aujourd'hui, on n'est pas sûr qu'un téléviseur 4K acheté soit encore viable techniquement lorsque la 4K sortira sur la TNT. Si c'est réellement en 2018, c'est loin dans le temps pour avoir les spécifications définitives.

Pour NHK c'était même au-delà de ça, il me semble qu'ils ont fait l'impasse sur la 4K pour tester directement la 8K. Et ils annoncent la diffusion de contenu 8K en 2018, au même moment où on est censé utilisé la 4K en France.
http://www.lesnumeriques.com/tv-televiseur/en-route-vers-tv-8k-objectif-2020-a1760.html
DatNabooh

Le 22/10/2015 à 17h58 (Modifié le 25/10/2015 à 23h53)

#22 Signaler
Merci à tous pour vos avis et commentaires !

En fait, il faut prendre conscience que la 4k va sûrement démocratiser beaucoup de choses. Des GPU puissants dans les TV, apportant le côté smart TV de plus en plus souvent, une probable standardisation d'un taux de rafraîchissement plus élevé que le 60Hz, des nouveau types de dalles, pour la qualité d'image et la consommation d'énergie. L'OLED serait parfait pour ça, le problème c'est que ça coûte la peau des fesses. La TV 4k OLED de chez LG coûte entre 3000 et 7000 euros selon la taille...

Être dans les premiers acheteurs d'une nouvelle technologie, c'est prendre le risque de payer cher une technologie qui peut encore beaucoup évoluer. Je pars du principe qu'il est intéressant de mettre à jour ses équipements une fois les nouveautés majeurs bien implantés, pour garder son matos pendant une génération sans regrets, et sans la payer extrêmement cher.

Sur la TV 4k, on veut vous vendre une nouvelle définition, tout en s'attachant encore aux standards de la HD, qui seront amenés à évoluer dans le temps !
Calico

Le 23/10/2015 à 10h31

#23 Signaler
Très belles explications, merci DatNabooh. Il serait intéressant de parler également de l'apport du HDR sur les téléviseurs 4K qui le supportent, c'est une techno jeune mais très prometteuse et qui va certainement se démocratiser
Reuh

Le 23/10/2015 à 10h52

#24 Signaler
+2 ... pardon réflexe. merci pour le topic
axel.remy.98

Le 25/10/2015 à 23h15

#25 Signaler
Article très intéressant et parfaitement intelligible. Merci DatNabooh, je me couche moins con
nonoTreat

Le 25/10/2015 à 23h16

#26 Signaler
Merci à l'auteur au fait !

Je pensais l'avoir dit sur mon premier post au temps pour moi
phenetas

Le 26/10/2015 à 0h33

#27 Signaler
Article très intéressant merci, j'aurais appris la différence entre résolution et définition et un bon moyen mnémotechnique pour la retenir.

En revanche je ne comprend pas le coup du besoin de doubler le taux de rafraichissement pour les TV 4k. "Le taux le plus commun que l’on trouve sur un full HD est de 60Hz, il est donc important de bien faire attention de prendre un écran 4K avec un taux de rafraichissement de 120 Hz pour obtenir des résultats comparables en terme de qualité."

En effet, 1 hertz veut dire que l'image est raffrachie une fois par seconde, mais il n'est jamais question de définition. C'est mathématique, on a une relation entre le nombre de pixel, une fréquence, et une durée. Un peu comme une relation de vitesse v = d * t avec v vitesse d distance t temps
Un écran 4k 60hz "passerait" juste 4 fois moins de temps sur chaque pixel pour le rafraichir que me elle écran en 1k.

Non, où n'ai je pas compris qlq chose ?
DatNabooh

Le 28/10/2015 à 18h00

#28 Signaler
Article très intéressant merci, j'aurais appris la différence entre résolution et définition et un bon moyen mnémotechnique pour la retenir.

En revanche je ne comprend pas le coup du besoin de doubler le taux de rafraichissement pour les TV 4k. "Le taux le plus commun que l’on trouve sur un full HD est de 60Hz, il est donc important de bien faire attention de prendre un écran 4K avec un taux de rafraichissement de 120 Hz pour obtenir des résultats comparables en terme de qualité."

En effet, 1 hertz veut dire que l'image est raffrachie une fois par seconde, mais il n'est jamais question de définition. C'est mathématique, on a une relation entre le nombre de pixel, une fréquence, et une durée. Un peu comme une relation de vitesse v = d * t avec v vitesse d distance t temps
Un écran 4k 60hz "passerait" juste 4 fois moins de temps sur chaque pixel pour le rafraichir que me elle écran en 1k.

Non, où n'ai je pas compris qlq chose ?

Salut à toi!

Alors je vois ou tu veux en venir. Que " peu importe que mon écran soit 4K ou FHD, sachant qu'1Hz correspond à un balayage de l'écran peu importe sa taille, donc pas nécessaire d'avoir du 120 Hz sur du 4K".

Et bien en théorie, c'est vrai. Sauf qu'en pratique, c'est différent. J'ai abordé rapidement le soucis de la rémanence, c'est à dire le fait d'avoir une traîné derrière quelque chose qui se déplace à l'écran. Cette traîné est elle même produite par les pixels de l'écran. Et que se passe t'il d'après toi sur un écran qui possède 4 fois plus de pixels?

Sur un écran 4K, les détails deviennent plus nets. Mais les défauts aussi.

Si l'on met de coté tout le blabla théorique, et que l'on rentre dans mon point de vue personnel sur le taux de rafraichissement de l'image: je constate que le 120 Hz deviens de plus en plus commun, et surtout de plus en plus abordable en terme de prix. Là ou les écrans PC 120 Hz valaient une fortune à une époque, on en trouve dans des prix tout à fait correcte.

Et l'on revient pour le coup à ma discussion précédente, ou est l'intérêt de s'acheter une 4K 60 Hz, sachant que nous sommes en pleines évolutions au niveau de la définition de l'écran et de son rafraichissement? Les prix vont baisser, un taux de rafraîchissement plus élevé que celui actuel va se normaliser sur les écrans. Il est dommage de s'acheter un 4K 60 Hz à un prix plutôt encore élevé, lorsque nous sommes encore au début de cette technologie qui va pouvoir évoluer, jusqu’à atteindre un rapport évolution technologique/prix intéressant.

Comme dans toutes dépenses technologiques, il y a un certain montant à mettre pour être capable d'atteindre un bon rapport qualité/prix, sauf que celui ci est pour l'instant difficilement atteignable en raison de la jeunesse de la technologie faisant grimper les meilleurs écrans à un prix déraisonnable. je ne parle pas d'avoir ou non les moyens de se l'acheter, je parle de dépenser son argent correctement.

C'est comme les PC. Personnellement, j'estime que pour un joueur de jeu vidéo, un PC montés pouvant profiter est dans une fourchette de prix niveau puissance/prix parfaite lorsqu'il tourne entre 700 et 900e. Au dessous de ce prix là, on va perdre trop en terme de puissance par rapport à l'argent économisé, et au dessus, on va dépenser beaucoup trop pour un gain de puissance peu important. Appliquez cette façon de penser aux écrans 4K, et vous comprendrez que le prix idéal n'est pas encore définissable, car la 4K n'est pas encore suffisamment implanté et développé.
Viince95

Le 31/10/2015 à 14h45

#29 Signaler
Excellent article, très intéressant merci !
Chandler

Le 31/10/2015 à 15h12

#30 Signaler

BruceFeuillette a écritAfficher l'intégralité de la citation

Ce n'est pas le 100Hz, c'est le Motion Flow. Ça rend l'image "fluide" en donnant un rendu camescope.
Personnellement, le seul moment où je l'active c'est sur les matchs de foot à cause des forts travelings. Le reste du temps c'est coupé.

Ah c'est ça, merci parce que c'est désagréable comme tout. C'est Motion Plus chez Samsung je crois.
OMenor

Le 04/11/2015 à 0h56

#31 Signaler
Joli travail en effet ! ^^

Je rejoins phenetas concernant l'histoire du taux de rafraichissement : si les sources de diffusions sont en 60 Hz, théoriquement rien ne sert d'utiliser une dalle rafraichie à plus de 60 Hz, quelle que soit ses dimensions. La rémanence est avant tout due au fait que la technologie n'est pas parfaite et que les pixels ne réagissent pas parfaitement à l'ordre qui leur est donné et, en conséquence, ne basculent pas instantanément et totalement vers la nouvelle couleur qu'ils doivent afficher à un instant t. C'est un peu le même principe que celui de la couche phosphorescente des écrans CRT qui continuait à briller une fraction de seconde (de trop) après le passage du faisceau d'électrons, parce que le phosphore n'avait pas la politesse de s'éteindre immédiatement après le passage du faisceau.
Je vois plutôt le 120 Hz comme un argument marketing pour "monétiser" un procédé technique nécessaire consistant, dans le délai du 60ième de secondes, à passer 2 fois l'ordre à un pixel de basculer vers la couleur demandée... Bref, lui donner un coup de fouet rapidement après lui avoir donné l'ordre. Du coup, on peut baisser la réactivité nécessaire de la dalle (moins réactive = moins chère), compenser en augmentant la fréquence d'application des ordres (on overclocke la dalle, quoi ;))... et on revend le tout avec un joli autocollant 120 Hz, un blabla de marketeux et surtout 100 € de plus ! :)

Personnellement, ce que j'attends surtout, c'est qu'on augmente la fréquence de captation des images A LA SOURCE. Le cinéma (d'action) accentue de plus en plus l'amplitude et la vitesse des mouvements, des travelings, etc... Le résultat est que, même si l'image arrêtée d'une action lente peut être magnifiquement définie sur une image 4K, lorsque dans une scène de bataille une épée s'abat sur la tête d'un pauvre gars en à peine quelques 60ièmes de secondes, ça ne fait toujours que quelques images affichables (et encore moins pour le cinéma) pour décrire le mouvement. Et là, quelle que soit la résolution, la définition, la taille ou l'éloignement du téléviseur : ON COMPREND PLUS RIEN ! Il n'y a plus assez d'étapes pour que l’œil capte et que le cerveau interprète comme un mouvement continu les quelques images fournies : seuls la bande son et le contexte peuvent alors permettre de comprendre l'action... Soit l'image est détaillée (nette) mais l'écart de positionnement entre chaque image de l'action est grand, soit on introduit un flou de déplacement énorme pour "fluidifier" le mouvement mais là, 4K ou pas... on n’observe plus que le déplacement d'une bouillie de pixels à travers l'écran...

Quant au Motion Flow... xD xD xD xD Sérieusement... Je me souviens de 5 minutes de Pirates de Caraïbes avec ce type de procédé... Alors oui, c'est vrai, les mouvements étaient ultra fluides, la netteté de l'image était boostée à gros coups de sharpen... mais le pont du Black Pearl avait l'air d'être en plastoc, les costumes des personnages étaient ridicules et leurs armes en caoutchouc. C'était Bioman (et l'incontournable méchant en caoutchouc) sur un bateau Playmobil ! xD Et le rendu faisait penser à un celui d'un camescope sous acide... :S

Bref, moi j'attends de la 4K de belles images sur des scènes contemplatives, ou de quoi jouer en local sur écran splitté avec des potes tout en conservant une bonne lisibilité du jeu... mais pas grand chose d'autre à vrai dire. En revanche, j'attends avec impatience le 120 Hz (ou +) sur toute la chaîne de production et diffusion vidéo (de la caméra jusqu'au téléviseur), et si possible au cinéma aussi.
Papa Noël, si tu me lis... :|
oneil84

Le 16/11/2015 à 17h38 (Modifié le 16/11/2015 à 17h45)

#32 Signaler
salut,

j'ai une question, je vais acheter en décembre une tv,

j'ésite entre une FHD dans les 350€ max avec possibilité de lire beaucoup de format sur clé USB

et une 4K, cependant la 4k si je l’achète, c'est pour voir loin avec, donc nouvelle norme tvb-t2 et hevc.

que pensez vous de celle çi ? le bien et pas bien ... je n’achète pas de tv tous les jours donc je ne suis pas au courant ..

http://www.cdiscount.com/high-tech/televiseurs/samsung-ue40ju6400-smart-tv-led-uhd-4k-100cm/f-106261306-samue40ju6400.html#mpos=10|cd

j'ai actuellement une tv samsung 720p qui datent de 2008 et qui tien toujours, c'est pour cela que si j’achète une 4k c'est pour voir loin

alors FHD ou 4k avec hevc et tvb -t2 ?

merci bien
nonoTreat

Le 01/12/2015 à 14h22

#34 Signaler
up ! ça mérite d'être lu

Cela n'a été posté que sur dealabs ?
martin223

Le 04/03/2016 à 13h41

#35 Signaler
Merci pour toutes ces infos :)

Laisser une réponse

Des champs obligatoires n’ont pas été remplis, ou l’ont été incorrectement.