Comment revendre vos vêtements : mode d'emploi

Avatar
Vetements de seconde main

Le marché de la seconde main est en pleine explosion depuis quelques années. Vous ne le saviez peut-être pas, mais il est tout à fait possible de vous séparer des vêtements que vous ne portez plus tout en récupérant un pécule, qui peut s’avérer assez conséquent. Suivez le guide !

Qu’il est triste, esseulé et en boule au fond de l’armoire, ce pull vert sapin (trop grand) offert par Mamie Françoise à Noël dernier. Vous l’avez porté en tout et pour tout 3 fois, dont une fois à l’occasion d’un rhume carabiné pour vous traîner entre le lit et le canapé et 2 fois pour faire plaisir à votre grand-mère chérie lors de la sacrosainte dinde du dimanche.
Et si seulement il n’y avait que le pull de Mémé ! Au fil des années, on accumule dans une penderie tout un tas de vêtements dont on se lasse, qui s’abîment ou qui ne nous vont plus et qui finalement nous encombrent. Homme, femme, enfant, nous sommes toutes et tous concerné(e)s par ce cercle vicieux. 

La mode de seconde main, un marché en pleine expansion

Selon certaines projections, il est annoncé que le marché du vêtement d'occasion devrait rapporter deux fois plus  que celui de la fast-fashion d’ici 2030. Les récentes prises de conscience écologiques du grand public, notamment chez la jeune génération, mais aussi la pandémie mondiale que nous venons de traverser, en passant par les différents scandales qui entachent l’image des géants du prêt-à-porter sont, doucement mais sûrement, en train de profondément modifier nos habitudes de consommation.

En brocante ? Pas forcément !

Pendant plusieurs décennies, la mode de seconde main s’est cantonnée aux brocantes du week-end et à quelques friperies parisiennes réservées aux fashionistas les plus averties. Mais l’essor du digital et la création de plusieurs plateformes dédiées à l’occasion ont permis à cette pratique de consommation de massivement se démocratiser dans les foyers.

Caracolant en tête, vous connaissez très certainement Vinted. Selon les conclusions d’une étude menée récemment par Médiamétrie, Vinted se classe 4ème des applications e-commerces les plus utilisées en France au cours du 4ème trimestre 2020 dépassant ainsi Carrefour, Darty ou encore Leroy Merlin, avec 16 229 000 visiteurs uniques moyens. C’est presque 26% de la population française qui a utilisé au moins 1 fois l’application sur la période concernée.

Mais les géants de la mode traditionnelle n’ont pas dit leur dernier mot et s’engouffrent les uns après les autres dans la brèche de la seconde main, à leur manière…

Les vides-dressing en ligne

A-t-on vraiment encore besoin de présenter les vides-dressing en ligne ?

Ces plateformes, gratuites et accessibles à tous (pour l’immense majorité), permettent de vendre et d’acquérir des vêtements, accessoires ou encore des chaussures d’occasion. Vous trouverez également des maillots de bain, des robes de soirées et même des moufles. Quoi ? Vous ne portez plus de moufles depuis 1982 ? C’est normal.
Bien souvent, ces plateformes sont disponibles en version web mais aussi en applications mobiles, ce qui les rend extrêmement pratiques et faciles d’accès. Le fonctionnement est intuitif : on prend quelques photos de l’objet dont on souhaite se séparer, on rédige une description, on détermine un prix et hop, on attend que les acheteurs mordent à l’hameçon. 

D’un point de vue fiscal, les revenus tirés de la vente occasionnelle de biens personnels sur des sites entre particuliers ne sont pas imposables. Néanmoins, des exceptions s’appliquent si un certain montant est dépassé ou pour la vente d’objets particuliers. Par sécurité, vous feriez donc mieux de vous renseigner, notamment si vous avez l’intention de vendre des affaires de luxe. 

Vinted VS Vestiaire Collective : le mastodonte face au BCBG

Parmi la multitude d’acteurs présents sur le secteur du vide-dressing en ligne, tous ne visent pas la même cible et là est tout l’intérêt d’apprendre à se repérer dans cette jungle.

Pour citer les plus connus, Vinted est la plateforme de référence pour vendre des habits à bas prix de marques de prêt-à-porter grand public. Vous y trouverez des milliers (millions?) d'affaires pour homme, femme et enfant. À contrario, Vestiaire Collective est une mine d’or pour les pièces de luxe d'occasion.

Vinted, une plateforme de revente plébiscitée

Vinted écrase ses concurrents de par son nombre d’utilisateurs : plus de 45 millions d’inscrits à travers l’Europe dont 16 millions en France.

Au-delà des chiffres impressionnants qui assoient son statut de leader, Vinted est très avantageuse pour les vendeurs. En effet, la plateforme permet de fixer librement son prix. Une fourchette de prix recommandé est proposée au moment de la mise en ligne de l’annonce mais il n’existe aucune obligation de respecter le montant conseillé.

Il existe d'ailleurs quelques bonnes pratiques pour mieux vendre vos vêtements sur Vinted (dont certains sont applicables sur les autres plateformes de revente), comme l'explique la youtubeuse mode Prête-moi ta veste :

En revanche, l’acheteur rencontre davantage de contraintes financières. En plus du prix de votre achat, vous devez ajouter les frais d’envoi ainsi qu’une taxe appelée « Frais de Protection acheteurs ». Cette dernière correspond à un savant calcul qui comprend un montant fixe de 0,70€ auquel est additionné 5 % du prix de l’article. Lorsqu’on consulte la FAQ, il est expliqué que cette taxe inclut, entre autre la TVA, obligatoire en France.

Néanmoins, payer ces coûts supplémentaires permet de bénéficier de certaines garanties. Vous êtes remboursé si l’article commandé n’est jamais livré, arrive endommagé ou ne correspond pas du tout à la description qui avait été donnée dans l’annonce. Vinted investit également dans des procédures qui permettent à ses membres d'acheter en toute sécurité. Enfin, la firme capitalise sur l’efficacité de son service client qui est joignable à tout moment.

Contrôle de l'authenticité : Vestiaire Collective se démarque

La principale ombre au tableau pourrait être que Vinted n’impose aucune procédure de contrôle au vendeur concernant l’authenticité. Afin d’éviter les arnaques sur les grandes marques, vous devez donc être extrêmement vigilant si vous souhaitez acheter une marchandise de luxe et demander systématiquement une facture ou un certificat d’authenticité. 

Concernant ce dernier point, Vestiaire Collective est le premier de la classe. Premièrement, la plateforme destinée à des produits hauts de gamme exige la présentation d’une facture avant même que la mise en ligne de l’annonce soit effective.

En plus, et c’est là son meilleur atout, elle dispose d’un service interne de certification. Lorsqu’un utilisateur souhaite acheter une pièce pour homme ou femme, elle passe d’abord entre les mains avisées de cette entité avant d’être livrée à son nouveau propriétaire. Ainsi, des experts en mode, horlogerie ou encore joaillerie sont en mesure d’authentifier les créations des marques les plus fastes. Si un problème est détecté, un rapport de contrôle/qualité est envoyé à l’acheteur qui est alors libre de décider s’il souhaite poursuivre la transaction ou procéder à un remboursement. 

Comble du chic, afin de satisfaire les exigences de sa cible la plus aisée, Vestiaire Collective a créé un service de conciergerie. En échange d’une rétribution financière, la procédure est prise en charge de A à Z : de l’enlèvement des pièces d'occasion à domicile jusqu’à la négociation avec un acheteur potentiel, vous n’avez rien à faire ! Bien évidemment, ces services additionnels ont un coût : environ 20% du prix de vente. 

Autre intérêt de la plateforme, elle propose le paiement en plusieurs mensualités à partir de 300€ via Oney Bank.

Vous pouvez également revendre vos vêtements sur les plateformes suivantes :

-       Le Bon Coin

-       Facebook Marketplace

-       Ebay

-       Vide-dressing

-       Depop

Les dépôts-vente en ligne

On n’arrête pas le progrès, et il est désormais possible de vendre ses vêtements en ne faisant rien ou presque, et de réaliser de bonnes affaires !

Ici, pas question de mise en relations entre acheteurs. Vous envoyez directement par colis les articles dont vous souhaitez vous séparer à la plateforme dédiée qui se charge ensuite elle-même en de mettre les annonces en ligne et de les vendre.

Les règles d’éligibilité sont plus ou moins contraignantes en fonction de chaque interlocuteur, il convient donc de bien lire les conditions générales de vente avant de s’engager.

Par exemple, certains acceptent seulement les vêtements neufs avec étiquette, d’autres uniquement les affaires pour enfants… 

Par ailleurs, une distinction significative existe entre :

-   Ceux qui rachètent directement vos affaires pour un certain montant fixe puis s’occupent des ventes.

-   Ceux qui vous reversent l’argent au fur et à mesure de chaque vente.

Il est impossible de faire une liste exhaustive tant le secteur a le vent en poupe depuis quelques années. Néanmoins, voici quelques références parmi les meilleurs sites qui disposent d’une version française :

-   Collector Square

-   Comme un camion

-   Crush on

-   Ethic2hand

-   Jaiio

-   Micolet

-   Once Again

-   Patatam

-   Percentil

-   Prêt-à-changer

-   Rose indigo

-   StockX

 

Pour ceux qui sont à l’aise avec la langue de Shakespeare (et de Britney Spears), voici d’autres noms en vrac de friperie en ligne :

-   Broadway & Sons

-   Grailed

-   Marrkt

-   Vulpilist

Le rôle des acteurs du prêt-à-porter

Quelques grands noms de la mode traditionnelle se sont également engouffrés dans la brèche.

On remarque notamment l’arrivée fracassante sur le marché de la seconde main du géant Zalando avec son programme « Zalando Zircle ». À l’instar des dépôts-vente répertoriés plus haut, les équipes effectuent un contrôle qualité strict avant de publier un article sur le site. L’avantage que vous pouvez y trouver est que les produits Zalando Zircle bénéficient de la politique du retour gratuit pendant 100 jours.

Dans la même veine, La Redoute s’est aussi introduit sur le marché de la seconde main avec son projet « La Reboucle ». Vous pouvez vendre (et acheter) des vêtements, meubles et articles de décoration. Le fonctionnement est le même que sur Vinted, vous publiez directement l’annonce de votre article et vous gérez la vente.

Pour rappel, plusieurs grandes marques de la mode traditionnelle expérimentent depuis quelques années des opérations de reprise de vêtements usagés en vous attribuant un bon d’achat en retour. 

Comparatif des enseignes proposant la revente de vos vêtements

  • Auchan

    1 sac dédié (à récupérer dans un magasin participant) et à remplir au moins à moitié / 5€ de réduction à partir de 25€ d’achat sur le rayon textile

  • Bonobo Jeans

    1 ou plusieurs vêtement(s) / 1€ par vêtement (dans la limite de 15€)

  • C&A

    1 carton de taille moyenne / 10€ de réduction à partir de 50€ d’achat

  • Cyrillus

    Au moins 3 pièces / 5€ de réduction à partir de 20€ d’achat

  • Etam

    Au moins 1 soutien-gorge / 10% de réduction sur l’achat d’un soutien-gorge

  • H&M

    Au moins 3 pièces / 15% de réduction valable sur l’article de son choix

  • Kiabi

    1 kilo (environ 5 articles) / 5€ de réduction à partir de 25€ d’achat

  • Monki

    1 sac / 10% de réduction

  • Petit Bateau

    Au moins 1 pièce de la marque Petit Bateau / Entre 50 centimes et 30€ en fonction de la nature de l’article et de son état

  • & Other Stories

    1 sac / 10% de réduction

N’hésitez pas à consulter les pages dédiées en fonction des différentes enseignes évoquées, les conditions sont propres à chacune.

Mode seconde main : nos réponses à vos questions

Où acheter des vêtements de seconde main ?

Il existe de multiples options pour revendre vos vêtements. En plus des vide-dressings (en ligne ou non), des marchés aux puces et des dépôts-vente, certaines enseignes de mode reprennent vos vêtements d'occasion en offrant un bon d'achat.

Quels sont les meilleurs sites de mode seconde main ?