Choisir un SSD pour sa PS5 sans se ruiner

Avatar
ps5 achat ssd compatible
Suivez le guide pour choisir un SSD pour votre PS5

Disponible depuis quelques semaines, la mise à jour logiciel de la PS5 est presque passée inaperçue si tant est qu’on ne s’intéresse pas vraiment à l’actualité liée aux jeux vidéo. Pourtant, c’est une sorte de révolution dans le paysage vidéoludique qui s’est opérée : la possibilité donnée aux joueurs d’ajouter, via un slot dédié, un SSD à l’intérieur de la console pour augmenter sa capacité de stockage. Oui, mais pas n’importe quel SSD. Et pour ne pas s’y perdre et dépenser inutilement son argent, il est temps de vous donner quelques explications et conseils.

SSD pour PS5 : un ajout utile mais nécessaire

Il y a près d’un an, le monde du jeu vidéo retenait son souffle. La nouvelle génération de consoles arrivait sur nos marchés et avec elle, la promesse d’une esthétique sublimée, de l’Ultra HD en 120 images par seconde voire même, de la 8K. Si la réalité est finalement assez différente, reste que Sony, via sa fameuse PS5, a réussi l’un de ses paris : diminuer ou faire disparaître les temps de chargement. Pour cela, le constructeur japonais a misé sur un SSD NVMe maison, de 4e génération, capable de lire plus de 6 500mo de données par seconde. Une évolution aux faux airs de révolution pour certains passionnés, qui disposent déjà d’une technologie similaire sur leurs PC depuis un petit moment. Reste que les joueurs consoles, eux, apprécient cette nouveauté.

Que ce soit sur Spider-Man : Miles Morales ou Ratchet & Clank : Rift Apart, les résultats sont éloquents. Désormais, entre le moment où l’on allume sa console et celui où l’on débute sa partie, ne s’écoulent qu’une poignée de secondes. Il est loin le temps où l’on pouvait aller mettre la table (ou la débarrasser) pendant que notre titre préféré se lançait douloureusement dans notre chambre.
Néanmoins, vu que nous ne vivons pas dans un monde parfait, il y a un mais. Et celui-ci est de « taille », si l’on peut s’exprimer ainsi. En effet, le SSD interne de la PS5 ne dispose ‘que’ de 825 Go de stockage dont plus de 100 Go sont déjà dédiés au système d’exploitation de la console. Avec une capacité finale d’environ 700 Go, la dernière création de Sony ne gâte pas vraiment les joueurs, ceux-là même qui collectionnent les titres dont les installations nécessitent de plus en plus d’espace. Mais la firme nippone pense à tout, surtout lorsqu’il s’agit de demander aux joueurs de faire un effort supplémentaire avec leur carte bleue. Ainsi, sous sa coque blanche aux traits si singuliers, la Playstation 5 comporte un petit espace de stockage supplémentaire, aisé d’accès, dans lequel il est possible d’ajouter un SSD supplémentaire. Et via sa dernière mise à jour, la console ajoute cette opportunité.

Informations très importantes, mais qui paraissent logiques : votre console doit être débranchée électriquement au moment de ces manipulations et avoir déjà eu droit à la mise à jour récente permettant d’augmenter l’espace de stockage.

Quel SSD exactement ?

Ce qui va suivre est primordial si vous comptez ajouter un SSD sur votre PS5. En effet, comme l’on pouvait s’en douter, tous les modèles ne sont pas compatibles avec la console. 
Pour commencer, il faut se concentrer sur un exemplaire M.2 NVMe compatible PCI-Express Gen4x4. En clair, un SSD de dernière génération, répondant à des critères de vitesse en lecture et écriture très élevés.

Regardez plutôt :

InterfaceDisque SSD M.2 NVMe compatible PCI-Express Gen4x4 (Clé M)
Stockage250 Go - 4 To
Formats pris en charge2230, 2242, 2260, 2280, 22110
Dimensions avec dissipateur thermique

Largeur : jusqu'à 25 mm

Longueur : 30/40/60/80/110 mm

Épaisseur : jusqu'à 11,25 mm (jusqu'à 8 mm au-dessus de la carte, jusqu'à 2,45 mm en dessous de la carte)

Vitesse de lecture séquentielleVitesse d'au moins 5 500 Mo/s recommandée
Type de socketSocket 3 (clé M)
Schéma des spécifications concernant les périphériques SSD M.2 pour PS5
En ce qui concerne ses dimensions, le SSD sélectionné devra répondre à certains standards (source : site officiel PlayStation)

Comme vous pouvez le constater sur l’image ci-dessus, le modèle que vous pourrez installer dans votre console devra non seulement répondre à des critères technologiques récents, mais aussi être équipé d’un dissipateur thermique (ou dissipateur de chaleur) dont la taille est on ne peut plus fine. Vous pouvez retrouver toutes les informations sur les caractéristiques spécifiques requises sur la page dédiée, partagée par le site officiel de Playstation.

Trois choix s’offrent alors à vous :

  • La solution de facilité. Acquérir un SSD recommandé par Sony ET qui dispose déjà d’un dissipateur thermique inclus, dont la taille répond aux normes du slot inclus dans la PS5.
  • Le petit bricoleur. Acheter un SSD recommandé par Sony mais qui ne dispose pas d’un dissipateur. Il faudra donc vous en procurer un séparément et l’installer vous-même. Rassurez-vous, c’est très facile.
  • Le rebelle. Tentez votre chance avec un SSD qui ne répond pas à tous les prérequis du constructeur japonais et avec un dissipateur en réduction. Si ça fonctionne, vous pourriez économiser des dizaines et dizaines d’euros. Mais attention, il doit tout de même, a minima, être PCI-Express Gen4x4. Certains youtubeurs comme NASCompares ont tenté le pari d’ajouter un SSD de 3e GEN et c’est un échec.

Car oui, les prix grimpent très vite sur les SSD de 4e génération répondant aux nombreuses normes avancées par Sony. Mais, chez Dealabs, on a voulu faire quelques tests pour voir s’il n’était pas possible d’économiser un peu d’argent plutôt que de payer le prix d’une seconde PS5 pour ajouter de l’espace sur sa console.

Malheureusement, nous exagérons à peine puisque les tarifs sont parfois très élevés sur les modèles des marques haut-de-gamme. Il suffit par exemple de voir que le modèle Western Digital WD Black SN850 de 2 To (avec dissipateur) est proposé à...500€ ou encore le Firecuda 530 de 1 To (avec dissipateur) coûte lui la bagatelle de 280€. 

Un sacré budget pour celles et ceux qui veulent simplement avoir un peu plus d’espace sur leur console de jeux vidéo.
 

Attention à la taille du dissipateur

Avant de vous lancer dans cet achat, dites-vous bien que l’astuce principale pour économiser de l’argent est d’acheter un modèle qui ne dispose pas d’un dissipateur thermique. La plupart du temps, les packs SSD + dissipateur sont plus coûteux que de les acheter séparément. 

De plus, sachez que certains SSD sont livrés avec des dissipateurs trop imposants pour rentrer dans le petit compartiment de la PS5. Il faudra donc soit le remplacer, soit l’ajouter en prenant le risque de ne pas refermer l’espace dédié. Et ce serait dommage, notamment vis-à-vis d’un éventuel problème de surchauffe qui pourrait casser la garantie sur votre console.

Ainsi, voici 4 dissipateurs qui correspondent, au niveau de leurs tailles, à ce qui est attendu par Sony :

  • Le Be quiet! MC1 (que l’on vous recommande) à 12,95€
  • Le ELUTENG M.2 2280 à 11,99€
  • Le Jonsbo M.2 2280 à 6,70€ (depuis la Chine)
  • Le ICY BOX IB-M2HS-1001 à 8,90€

Pour réaliser nos tests, nous nous sommes procurés les trois premiers cités.

Trois dissipateurs thermique au banc d'essai
De gauche à droite, le Jonsbo M.2 / le Be Quiet! MC1 / Le Eluteng 2280

En plus de ces trois dissipateurs, nous nous sommes procurés trois SSD M.2 NVMe de 4e GEN durant les French Days :

  • Le Samsung 980 Pro 500 Go (en promo à 108€ au moment de l’achat)
  • Le PNY XLR8 CS3040 500 Go (en promo à 77€ au moment de l’achat, livré avec un dissipateur thermique trop grand)
  • Le Seagate FireCuda 520 500 Go (disponible à 88€ au moment de l’achat)
Trois SSD pour PS5 au banc d'essai
De gauche à droite, le Samsung 980 Pro / le PNY XLR8 CS3040 / Le Seagate FireCuda 520

Sur le papier, seul le Samsung 980 Pro propose une vitesse d’écriture égale ou supérieure à 6500mo/s (il est même inscrit 7000mo/s), soit un débit similaire à celui du SSD interne de la PS5. Le PNY XLR8 et le FireCuda 520 ne sont pas officiellement recommandés par Sony mais répondent néanmoins aux préconisations affichées sur différents sites (PCI 4.0 / vitesse d’écriture supérieure à 5000mo/s). Notons par ailleurs que le FireCuda 530, la gamme du dessus, est lui bel et bien recommandé mais est, logiquement, plus cher.

Comment installer un SSD sur la PS5 ?

Étape 1 : ouvrir la console

Ouvrir la coque de la Playstation 5 peut paraître chose difficile la première fois. Pour ce faire, il suffit de prendre la console, à plat, et d’enlever la partie qui n’a pas le logo PS5. Sur une Playstation standard (non digitale), c’est par ailleurs la coque où se trouve le lecteur de disques. 

Ouvrir la Playstation 5
Ouvrez la console à plat

Prenez la console avec les différentes connectiques (HDMI, électrique, ethernet,...) au niveau de votre taille, soulevez la partie inférieure droite avec votre main et faites glisser lentement la coque vers la gauche. Hop, le tour est joué, pas besoin de forcer !

Soulever la partie inférieure de la PS5
Soulevez la partie inférieure de la console

Étape 2 : accès à l'emplacement pour le SSD

Le slot intégré à la console pour ajouter un SSD sera ainsi disponible. Pour ouvrir cette trappe, il suffit d’avoir un tournevis cruciforme.

Ouverture trappe SSD PS5
Ouvrez la trappe à l'aide d'un tournevis adapté

Après avoir enlevé la petite vis, faites très attention à ne pas la perdre. Mettez là de côté et regardez plutôt ce à quoi vous avez accès :

Trappe d'accès SSD PS5
La trappe d'accès à l'emplacement SSD est ouverte

Les SSD pouvant être de longueur différentes, vous trouverez différents trous pouvant accueillir la vis et le support qui sont déjà inclus dans la dernière fente du slot. Dévissez ces deux éléments, retirez-les, et une fois encore, faites très attention à ne pas les perdre.

emplacements vis SSD PS5
Différents emplacements pour les vis

Étape 3 : ajouter un dissipateur thermique sur son SSD

Comme expliqué précédemment, les SSD ne sont pas forcément équipés d’un dissipateur thermique lors de l’achat. Il faut donc s’en procurer un de son côté et ajouter le dissipateur manuellement. Les trois modèles que nous avons acheté offraient des alternatives différentes :

Le BeQuiet! MC1 :

Il s’agit du dissipateur le plus classique et censé à installer. Il est livré avec les vis, le tournevis, le support et les pâtes thermiques nécessaires à sa bonne pause. Pour l’ajouter, il suffit d’enlever les autocollants présents sur le dessus puis de poser les pâtes thermiques de chaque côté du SSD en faisant attention à bien s’aligner avec la longueur de votre matériel.

préparation BeQuiet! MC1
Préparation du BeQuiet! MC1

Par la suite, ajoutez le SSD dans le support dédié, puis vissez le tout pour qu’il soit bien maintenu. Une fois cela fait, vous n’avez plus qu’à le positionner dans le slot dédié de votre PS5, à bien ajouter le support métallique dans le petit trou puis de visser avec votre tournevis.

Avant d’aller plus loin, sachez que nous recommandons vivement l’achat de ce modèle, très complet et qualitatif. Il nous paraît être le choix le plus judicieux pour refroidir le SSD sélectionné.

BeQuiet! MC1
BeQuiet! MC1, un dissipateur thermique de choix pour la PS5

Le ELUTENG 2280 :

La particularité de ce modèle est qu’il est livré avec deux options au niveau du dissipateur :

  • Un ajout classique, comme le MC1, avec un support permettant d’ajouter le SSD et de le visser à l’intérieur (à noter qu’un élément était manquant à l’arrivée du matériel, nous empêchant d’essayer cette option)
  • Un ajout via deux élastiques dédiées mais pouvant maintenant le SSD et dissiper correctement la chaleur

Le support classique du ELUTENG 2280 étant légèrement trop gros pour être inséré dans le support de la PS5, nous avons décidé d’utiliser le modèle avec élastiques, qui est lui parfaitement adapté en termes de taille.
 

Préparation dissipateur ELUTENG 2280
Préparation du dissipateur ELUTENG 2280

Pour ce faire, il suffit de décoller une pâte thermique fournie, puis de la coller sur le petit support noir ELUTENG :

décollage pâte thermique
Décollez la pâte thermique

Après avoir enlevé le plastique de la seconde face de la pâte thermique, collez le tout à votre SSD :

foxation dissipateur support
Fixez le dissipateur à son support

Il reste alors à ajouter les élastiques qui permettent de garder une certaine stabilité dans la durée, même en cas de surchauffes importantes :

pose élastiques dissipateur
Placez les élastiques

Il ne vous reste plus qu’à ajouter le SSD dans le compartiment dédié de la PS5, de visser le tout et de démarrer votre console.

Le Jonsbo M.2 2280 :

Ce modèle venu de Chine avait quelque chose d’attrayant : son prix. Pour moins de 7€, il correspondait aux dimensions nécessaires pour pouvoir s’introduire dans le slot à SSD de la PS5.

Livré avec un support et deux pâtes thermiques, ce modèle est finalement le moins ergonomique et assez peu sécurisant. Premier constat : mis à part les pâtes thermiques, il n’est pas possible de caler le SSD à l’aide de vis par exemple. 

Il faut ainsi décoller le plastique d’une pâte thermique puis l’ajouter à la première partie (rouge) du support :

décoller pâte thermique
Décollez la pâte thermique
coller la pâte thermique du support
Coller la pâte thermique sur la partie rouge

Logiquement, il est attendu de faire de même avec la partie du dessous (noire) mais nous vous le déconseillons, car il sera par la suite très compliqué (pour ne pas dire impossible) de clipser les deux parties l’une dans l’autre. La taille du SSD sélectionné pour le test (le PNY XLR8) étant standard, peu probable de réussir avec un autre modèle. Nous avons donc choisi de ne mettre qu’une seul pâte.

Le souci principal est que la stabilité en prend un coup, et il reste un petit espace entre le support et votre SSD vacant, ce qui peut permettre quelques (très légers) mouvements par la suite. Néanmoins, nous avons pu installer le SSD dans le slot dédié et il faut avouer que cela ne devrait pas engendrer le moindre problème par la suite :

système dissipateur moins stable
Ce système est un peu moins stable

Étape 4 : formater le SSD et vérifier sa compatibilité

Après avoir ajouté votre SSD et son dissipateur dans le compartiment dédié de votre PS5, il ne reste plus qu’à redémarrer la console. Dès que votre SSD est installé dans le slot et que vous avez tout soigneusement refermé, vous pouvez y aller. Rebranchez vos différents câbles et allumez votre console. Le message suivant apparaîtra alors :

message redémarrage console
Ce message apparait lorsque vous rallumez la PS5.

Il suffit de cliquer sur “Formater le SSD M.2” et de patienter quelques instants. 

Voyons voir ce que donnent les trois modèles que nous avons testés.


FireCuda 520 + ELUTENG 2280 - Coût final : 100€ 

Le FireCuda 520 fonctionne très bien après notre test. La vitesse de lecture affichée par la console est de 5637 Mo/s, largement de quoi faire tourner vos jeux PS4 et PS5 dans de bonnes conditions :

vitesse lecture FireCuda 520 et eluteng 2280
Vitesse de lecture 5637 Mo/s

Après un petit tour dans “Paramètres”, puis “Stockage”, on se rend compte que le SSD est bien ajouté comme emplacement sur la PS5 et qu’il est donc désormais possible d’ajouter des jeux, applications et sauvegardes directement dessus :

Seagate FireCuda 520 PS5
Seagate FireCuda 520 sur PS5

PNY XLR8 CS3040 + Jonsbo M.2 2280 - Coût final : 84€

Premier point à présenter, le PNY XLR8 est livré avec un dissipateur thermique. Ce dernier est néanmoins trop imposant pour le slot de la PS5 et il n’est donc pas possible de refermer le petit clapet. MAIS, il est tout à fait possible de refermer la coque et donc de démarrer la console après l’avoir installé. Reste qu’installer un SSD équipé d’un dissipateur non conforme aux mesures imposées par Sony n’est pas recommandé :

dissipateur du PNY XLR8 sur la PS5
Impossible de refermer le clapet si vous installez le dissipateur du PNY XLR8 sur la PS5
fermeture coque ps5
La coque peut être replacée, mais ce n'est pas recommandé

Après avoir installé le Jonsbo M.2 2280 à la place du dissipateur déjà présent, nous refermons la coque et démarrons la console :

Jonsbo M.2 2280 placement
Nous avons remplacé l'ancien dissipateur par le Jonsbo M.2 2280

Le PNY XLR8 est détecté sans problème par la PS5. Après formatage, il affiche une vitesse de lecture de 5636 Mo/s, quasi-similaire au FireCuda 520 :

visuel ps5 PNY XLR8
Le PNY XLR8 est bien installé

Ce SSD peut donc tout à fait lire jeux, applications et sauvegardes si vous souhaitez en faire l’acquisition.

 

Samsung 980 Pro + BeQuiet! MC1 - Coût final : 121€

Le Samsung 980 Pro est certes le plus cher des trois modèles testés, mais aussi celui qui est censé proposer les meilleures performances. 

C’est officiellement le cas après installation, puisqu’on se rend compte que la vitesse de lecture affichée après formatage est de presque 6 500 Mo/s, un chiffre semblable à celui du SSD de la Playstation 5 :

Samsung 980 Pro
Une vitesse de 6 500 Mo/s pour le Samsung 980 Pro

Il est donc celui qui est le plus conseillé, mais aussi celui qui est le plus onéreux.

Pour information, nous avons testé les SSD en installant eFootball 2022 dessus. Aucun souci au niveau des temps de chargement, très rapides, mais aussi du gameplay. Les quelques bugs constatés étant inhérents au jeu lui-même. En conclusion, nous pouvons confirmer que les modèles sont tout à fait compatibles et recommandables.

Bien évidemment, ce guide sert avant tout à vous aiguiller, mais nous ne pouvons que vous recommander de regarder d’autres articles et dossiers sur le sujet avant de prendre une décision finale.

Conseils pour économiser sur votre SSD pour PS5

Le premier point qu’il est important de souligner, c’est qu’il ne faut pas prendre au pied de la lettre les recommandations de Sony. Bien évidemment, certaines spécifications techniques sont obligatoires (PCI GEN4 notamment) et la taille finale que fera votre duo SSD x Dissipateur aura un rôle prépondérant à jouer, mais il est aussi possible de faire quelques économies en analysant ce marché.

L’exemple le plus frappant concerne le FireCuda 520, qui ne fait pas partie du listing des SSD dont on loue les qualités, mais qui est au final tout à fait compatible. 

Si son aîné, le FireCuda 530, a obtenu les faveurs de plusieurs youtubeurs et sites spécialisés, on se rend compte, en tout cas à l’heure actuelle, qu’il est possible d’économiser plusieurs dizaines d’euros, pour un résultat assez similaire, en acquérant le modèle du dessous. Je vous invite dans ce sens à regarder les vidéos sur le sujet de NASCompares, qui a également testé le FireCuda 520, sans voir la moindre différence avec le SSD interne de la PS5, et qui a également comparé le 530 et le 980 de Samsung. 

Ce que l’on peut vous conseiller, c’est surtout d’ajouter un ou plusieurs SSD dans vos listes d’achat sur plusieurs sites et de surveiller d’éventuels baisses de prix. Par exemple, le PNY XLR8 était en promotion à 77€ (dans sa version 500 Go) sur différents sites lors des récents French Days (au lieu de 122€ actuellement). Une économie de 45€ à laquelle on ajoute les frais de 10/13€ pour un dissipateur. Et voilà, 500 Go de plus dans votre Playstation 5 pour moins de 100€ !

Enfin, et l'on ne peut pas conclure ce guide sans vous donner ce conseil : créez des alertes sur Dealabs ! Cela peut vraiment vous sauver la vie (sans aucune exagération).

Attendez le Black Friday ou les Soldes si vous en avez l’opportunité pour économiser sur le prix final du SSD. Il ne serait pas étonnant que les modèles 1 To passe sous les 200€ facilement, vous permettant d’être tranquille et d’ajouter plusieurs jeux sur votre console. Enfin, et nous ne le répéterons jamais assez : préférez ajouter vous-même votre dissipateur thermique pour économiser sur le prix final. Il y a moyen de gratter encore quelques euros et de faire une belle affaire finale, loin des prix parfois exorbitants proposés actuellement !