Shopping en période de pandémie :

Le e-commerce en plein essor, mais les consommateurs ont largement regretté les achats en magasin

Lyon (France), 25 mai 2021 - Depuis plus d'un an, la session shopping du week-end ou après le travail s’est fait essentiellement en ligne pour de nombreux consommateurs, à l’exception des courses ou produits de première nécessité. Mais la fréquentation des magasins depuis leur réouverture officielle le 19 mai laisse entrevoir la frustration qu’ont éprouvé les Français ces derniers mois. Pour savoir comment les habitudes d'achats ont évolué pendant l’épidémie de Covid-19, Dealabs, premier site communautaire de bons plans de France, a mené son enquête. Malgré tous les avantages que présente le e-commerce et les inconvénients des magasins traditionnels, les clients préfèrent pouvoir choisir entre les deux à leur guise.

 

Le Covid-19 a bouleversé beaucoup de choses : à rebours de certaines analyses, les répondants de l’étude Dealabs considèrent que leurs dépenses courantes ont augmenté (un peu plus à 26,4%, beaucoup plus à 11%), surtout pour les 18 à 54 ans. Cependant, un tiers des répondants estime au contraire avoir fait des économies sur la période et dépenser moins qu’avant. La manière dont les personnes interrogées dépensent leur argent a cependant changé : les produits alimentaires, dépenses en électricité, et en jeux vidéo ont augmenté. Il en va de même pour les dépenses en chauffage et en matériel de bricolage et jardinage.

 

Malgré les restrictions de transports pour plus d'une personne sur trois (39%), les dépenses en voitures, bus et trains sont restées les mêmes. En revanche, le budget lié aux voyages (74%), à la mode, aux accessoires (33,8%) ainsi qu‘aux parfums et cosmétiques (28,6%) ont diminué pour la majorité des répondants.

 

Davantage d'achats en ligne, mais le déplacement en magasin fait défaut

 

L'enquête Dealabs met également en lumière l’augmentation des achats en ligne, liée à la pandémie, qui est particulièrement visible dans les catégories de produits suivants : articles de mode (49,4%), électronique grand public (41,3%) et jeux vidéo (35,9%). 46,3 % des répondants prévoient actuellement de conserver ce réflexe de l’achat en ligne même après la pandémie. Ils sont motivés par des prix souvent plus bas et la praticité de la livraison à domicile.

 

Mais les consommateurs français regrettent les achats dans les magasins traditionnels. L’enquête Dealabs en a d’ailleurs souligné les raisons : plus de la moitié des répondants regrette de ne pas pouvoir toucher et/ou tester les produits avant de les acheter (69,1%), les frais d'expédition (55,1%) et l'absence de possibilité de retirer les marchandises (46,5%). 48,3% des répondants préfèrent même soutenir les commerces de proximité, quitte à avoir un choix plus restreint et des prix plus élevés.

 

« La pandémie et les nombreuses restrictions imposées pour l’endiguer sont contraignantes sur les plans professionnels comme personnels. Les achats en ligne restent une des rares poches de liberté, explique Hugues de Buyer-Mimeure, président et co-fondateur de Dealabs. C’est pourquoi en tant que site communautaire de bons plans, nous continuons d’aider notre communauté à profiter des meilleurs deals, pour faciliter, à notre échelle, la gestion de cette période difficile.

__

Méthodologie

Les déclarations ci-dessus sont basées sur une analyse menée par Dealabs (à l’aide de SurveyMonkey) ce printemps auprès de 3000 consommateurs en France. Cette étude a été réalisée en collaboration avec Survey Monkey.

Relations presse